REFLEXION

ENVIRONNEMENT URBAIN A MOSTAGANEM : L’APC veut mettre de l’ordre

L’assemblée populaire communale (APC) de la ville de Mostaganem entend mettre de l’ordre dans cette ville côtière, notamment en ce qui concerne le ramassage des ordures ménagères et la collecte des déchets solides. Un grand nombre de travailleurs, de camions et d’engins ont été mobilisés pour cette opération de nettoyage et d’assainissement à travers tous les quartiers et cités de la ville.



En effet, des jeunes recrutés dans le cadre du programme « Blanche Algérie » contribuent à cette action dont les premiers résultats sont déjà visibles, a-t-on constaté. Les initiateurs de cette opération de ‘’relookage’’ de l’antique ville des mimosas, qui a donné lieu, peu après son lancement, à la collecte de centaines de tonnes de détritus, espèrent un « retour d’écho » positif de la population pour le maintien de la propreté de la cité du littoral. Cette campagne de nettoyage se déroule et se prolonge chaque jour à travers les quartiers de la ville, un combat contre la léthargie, la récession et le sous-développement. A cet effet, elle s’oriente à petits pas vers la normalisation, la commodité grâce aux différents plans engagés par l’APC. L’élan est pris, la volonté est là, l’unité d’agir aussi, le mouvement associatif, le citoyen, le responsable à tous les niveaux, chacun est conscient de sa tâche pour apporter un plus, remédier à la politique du changement. Si les directeurs de la wilaya sont pour beaucoup dans ces opérations de nettoyage, il n’en demeure pas moins que cela ne suffira pas s’il n’y a pas de volonté générale, autant des services concernés pour l’entretien quotidien et la population pour assurer la propreté. Il faut  responsabiliser tout le monde et sévir pour tous les manquements, notamment de ceux qui oublient qu’ils sont responsables et sont payés en conséquence. D’autre part, les élus de leur part devraient organiser des rencontres avec les associations de tous les quartiers de la ville, à des fins de sensibilisation relatives à leur devoir de citoyenneté vis-à-vis de la propreté de leur environnement. Même les imams doivent s’y mettre dans cette lutte contre la saleté. Ne dit-on pas que ‘’la propreté vient de la foi’’ …   

Tayeb Bey Aek
Samedi 8 Novembre 2014 - 16:42
Lu 270 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+