REFLEXION

ENVIRONNEMENT: Clochardisation des jardins publics et des espaces verts



A Mostaganem, les quelques espaces verts qui restent, les terrains de jeu, le jardin public central de la ville, de la cité des 400 logements, à proximité de la gare routière, les terrains de jeu qui jalonnent le centre urbain sont dans un état de dégradation avancé, voire lamentable. Ces lieux de détente, où il doit faire bon vivre, sont littéralement envahis par des immondices, des ordures et autres détritus qui jonchent le sol. Par ailleurs, des délinquants, ivrognes et désœuvrés, s’adonnent de jour comme de nuit, à toutes sortes de vice, nuisibles à la société. les sans domicile fixe, les clochards s’affichent quotidiennement au niveau des squares de la ville, bouteilles de vin et autres pots de colle à la main, arrivant même a déféquer au vu et au su de tout un chacun et parfois s’attaquent aux passants et essentiellement les femmes. Cette déplorable situation qui affecte sensiblement l’environnement, pollue l’atmosphère, donnant une image hideuse de cette capitale du Dahra, suscite une réelle prise en charge des pouvoirs locaux.

Essafi .M
Dimanche 3 Avril 2011 - 11:20
Lu 418 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+