REFLEXION

ENTRETIEN AVEC LA DIRECTRICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : Ouverture d’une formation ‘’stylisme-modélisme’’ à Mostaganem

Poursuivant sa mission dans le cadre de l’information relative aux différents programmes qui préoccupent le citoyen, et très particulièrement le secteur de la formation professionnelle, considéré comme la clé de l’avenir de la jeunesse, notre journal soucieux de l’intérêt que portent certains jeunes sur leur avenir, s’est rapproché de Mme Zeddour Mohamed Brahim Hafida, directrice de la formation professionnelle pour une interview.



Formation des conducteurs de travaux ‘’bâtiment’’,  une nouvelle discipline
La directrice de la Formation Professionnelle  de Mostaganem, Mme Zeddour Mohamed Brahim Hafida qui nous a reçus dans son bureau mardi,  nous informant  sur deux nouvelles spécialités intégrées dans le secteur de la formation : à savoir, la première de niveau 5 ( 3ème année secondaire) qui s’occupe de la  formation  de techniciens supérieurs, conducteurs des travaux en bâtiment au niveau du CFPA ‘’Mohamed Boudiaf’’ d’Ain Tédelès  et dont les inscriptions coïncident avec la session du mois de février pour cette année 2016/2017 et qui se déroulent très bien. En ce sens, nous avons appris que le CFPA précité ouvre  pour la 1e fois,  une section relative à la formation de conducteurs de travaux en‘’ bâtiment’’. A cet effet, 30 stagiaires, ayant le niveau de terminale science, seront sélectionnés pour suivre un stage de formation de conducteurs de travaux en ‘’bâtiment’’ et ce dès la nouvelle rentrée professionnelle fixée au 28 février 2016.  Comme les autres centres de formation professionnelle, l’inscription a débuté le 24 janvier 2016 pour prendre  fin le 20 février 2016. Sachant que le bâtiment demeure la vocation du CFPA d’Ain Tédelès, 200 nouveaux stagiaires suivront un apprentissage dans plusieurs filières du bâtiment dont,  la plomberie, la maçonnerie et la peinture. Notons que la formation professionnelle au niveau du CFPA d’Ain Tédelès est assurée par 25 professeurs toutes branches confondues.
Le Modélisme et l’usine Algéro-Turque de Textile à Sidi Khettab
Concernant la deuxième spécialité qui est le modélisme : Technicien supérieur en modélisme,  en d’autre terme tout  ce qui est en relation avec la couture, intégrée pour la première fois exigeant un niveau d’instruction 5 équivalent à la  (3éme année secondaire), et dont la formation se fera au niveau du CFPA3 ‘’Krichiche Bendehiba’’ pour une durée de 30 mois. Le modélisme : c’est comment ‘’escrimer’’ un modèle au moyen du textile. Il s’agit d’une spécialité intéressante ouverte pour les femmes et aussi pour les hommes, malheureusement il a été constaté une absence en matière d’inscription, ce que regrette notre interlocutrice. Voulant savoir plus sur le modélisme, nous avons demandé à la directrice de nous expliquer le sens exact de cette spécialité. ‘’ Le modélisme est un moyen de conception et de fabrication de modèles conçus dans la fabrication du textile’’ C’est une spécialité utile qui sera utilisée dans l’usine Algéro-Turque de Textile de Sidi Khettab (Relizane) une fois opérationnelle. Géographiquement, cette usine est plus proche de Mostaganem que Relizane,  elle emploiera   10.000 employés. Elle recrutera forcément une partie du personnel de la wilaya de Mostaganem, notamment la région d’Oued El Kheir, Ain Tédelès jusqu’à Sidi Ali. L’objectif recherché par la direction de la Formation Professionnelle de la wilaya de Mostaganem, c’est sélectionner une main d’œuvre qualifiée pour cette usine. Dans ce contexte, Mme  Zeddour Mohamed Brahim Hafida lance un appel aux jeunes intéressés par cette spécialité de s’inscrire pour acquérir une formation dans le secteur du ‘’Modélisme’’ avec possibilité d’hébergement et dont les  niveaux exigés se situent au niveau 5. D’autre part, toujours dans la même spécialité, la formation concerne également l’entretien des machines de couture, des machines textiles…
La spécialité du  BA13 lancée à Ain Tédelès
Axant toujours son intervention sur la formation, la directrice a indiqué par la même occasion qu’une autre spécialité, ‘’ le BA13’’ : une nouvelle technique concernant le plâtre, très demandée  et modernisée et notamment dans la réhabilitation du vieux bâti, et qui sera également intégrée  dans la formation professionnelle au niveau du CFPA d’Ain Tédelès’’. Il s’agit d’une sous-spécialité portant sur une qualification de plâtrier.  La même responsable a déclaré  que : « Notre but est de former le jeune à  un niveau utile et rentable.  A cet effet, une convention a été signée avec la société CNOF Algérie à Boufatis qui prendra en charge la formation des formateurs  par des techniciens  de plâtres BA13,  tout en fournissant la matière nécessaire en plâtre.  Sitôt  les nouvelles techniques apprises, nos éducateurs, à leur tour prendront en charge les nouveaux stagiaires. » D’autres filières et spécialités ont été évoquées  par la responsable du secteur de la formation professionnelle, dont le Froid et la climatisation, où un nouvel atelier a été lancé à  Kharrouba : il démarre cette session, il y a aussi le carreleur céramiste au CFPA de Fornaka, la topographie, enseignée à Mazagran, le tournage, au niveau du CFPA de Mostaganem. S’agissant du métier de tournage, les stagiaires qui terminent leur  formation,  suivront  un stage de perfectionnement  dans le cadre d’une convention et ce au niveau de la zone industrielle d’Arzew, afin d’acquérir les meilleures techniques. Pour ce qui est de l’électromécanique  à Bouguirat, la directrice à titre indicatif a indiqué que le métier d’électromécanicien est très demandé  en Algérie, vu que ce dernier est très sollicité partout, dans les usines, entreprises, etc… Ce qui explique que l’électromécanique  est une spécialité très prisée et très demandée.  En ce sens, Mme Mme Zeddour Mohamed Brahim Hafida, lance un appel aux jeunes de s’inscrire à cette formation d’avenir.
Un forum avec la société civile sera organisé sur la formation professionnelle
Le 15 février de l’année en cours un forum  sera organisé au niveau du centre de formation professionnelle  de Kharrouba, avec la société civile,  le mouvement associatif et les comités de quartiers ayant pour thème, les métiers divers enseignés au CFPA. Cette rencontre sera une occasion, pour parler directement aux parents, à la femme qui est membre d’une association, afin de lui expliquer que la formation professionnelle, est  à l’écoute de tous, a déclaré la directrice. Il sera question de dialogues et d’échanges d’idées concernant le secteur des spécialités, ajoute notre interlocutrice qui  espère la contribution de tous. Sont conviés à ce forum des jeunes qui ont été formés et ont réussi à s’intégrer dans le monde du travail. Pour terminer, la directrice souhaite que tout le monde soit conscient de l’importance de la formation qui est la clé de l’avenir, en rappelant que le wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, répète à chaque fois, que son cheval de bataille  est la formation professionnelle, a-t-elle conclue.

 

Rym Belmahi
Mercredi 10 Février 2016 - 18:34
Lu 648 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+