REFLEXION

ENTREPRISE DES ENTREPOTS SITUEE A « HAÏ DJILALI MED » : Les 12 travailleurs licenciés dénoncent l’injustice



ENTREPRISE DES ENTREPOTS SITUEE A « HAÏ DJILALI MED » : Les 12 travailleurs licenciés dénoncent l’injustice
Décidemment, les décisions législatives continuent de se lire différemment, et chacun les interprètes comme bon lui semble, les 12 travailleurs ont fini par perdre l’espoir et viennent de recourir à la presse pour se faire entendre et se rétablir dans leurs droits qui viennent d’être « phagocytés » par l’injustice imposée par les plus forts… ! Selon les 12 travailleurs qui exerçaient à l’entreprise des entrepôts située à « Haï Djilali Med » sis à Mostaganem, qui affirment avoir occupé des postes au sein de cet établissement et ce depuis l’année 1997 jusqu’à l’an 2008, date à laquelle, il a été mis fin à la relation de travail les liant à cette mêmes entreprise en raison de leur sortie en départ volontaire conformément à la décision N° 078 datée du 01/03/2008. Nonobstant , ces derniers avaient en outre bénéficié d’une prime de rendement collectif d’un montant d’une valeur financière estimé à 48220.00 DA qui est soumise à la taxe sur le revenu global, une formule qu’ils ont dû choisir dans ce cadre et au terme de la diffusion de l’annonce portant liquidation de l’entreprise dont ils ont été informés en conséquence qu’ils pourront procédés à la formulation de leurs demandes de départs volontaires en référence au texte de la décision précitée. Malheureusement, les 12 travailleurs n’ont pas obtenu gain de cause après tant d’années, ils la contestent et la considèrent comme nulle et non avenante, il a été mis fin à leur fonction d’une manière unilatérale, cette situation, en terme de laquelle ces derniers avaient procédé à l’envoi d’une requête à l’inspection du travail de la wilaya de Mostaganem en vue du règlement de ce litige dans le cadre du respect de leur revendications légitimes tout en sollicitant l’intégration à leurs anciens postes respectifs avec le recouvrement des indemnisations y afférentes à la correspondante dans la mesure où l’entreprise n’a pas cessé son activité et a été mise en demeure temporairement et vient d’être opérationnelle à ce jour. . La majorité de ces travailleurs sont des pères de familles avec des enfants à leur charge, ils sont toujours en quête de travail afin de subvenir aux besoins familiaux. Néanmoins le règlement du litige en question ,demeure entre les mains du directeur d’unité, qui avait affirmé que le problème de ces licenciés, dépend d’une décision émanant d’une réunion conjointe entre la direction des impôts où son administration est censé a se conformer aux décisions prises et qu’il ne peut rien pour eux. Face a cette situation, les 12 travailleurs appellent les pouvoirs publics a intervenir pour sauver le destin de leurs enfants entre les mains des autorités dont ils en espèrent une solution juste et équitable… !

K.Guenaoui
Mercredi 5 Mai 2010 - 11:24
Lu 386 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+