REFLEXION

ENTRE NOUS : La société civile entre intox et populisme

Ah, sacré mouvement associatif de Mostaganem ! Des vrais jongleurs ! Les jeunes qui ne les connaissent pas, diraient que ce n’est qu’une illusion, d’autres comme celui qui s’est donné le nom de Réda Ben sur sa page de Facebook, dirait que c’est des gentlemans, blancs comme neige et va me commenter encore une fois pour me dire que je suis un champion dans la propagande et les rumeurs.



D’autres comme les cancéreux qu’Allah les guérissent diront que c’est du n’importe quoi, beaucoup de ces associations nous ont tendu la main quand d’autres Commis de l’Etat, nous ont rayés de leurs agendas. Et d’autres, comme le démissionnaire de l’association des cancéreux El-Fadjr, le docteur Benkhadach, dira: je suis entièrement d’accords avec vous.
Tandis que les autres qui viennent de lancer une campagne pour la réalisation d’une maison d’accueil pour les cancéreux vont me bannir et m’accuser de subversion.
Entièrement d’accords avec eux, et je partage leur avis du moment où toutes leurs opinions versent dans la même idée ‘’aider les cancéreux ‘’, mais je ne pourrais soutenir leurs démarches du moment où ils ne sont pas encore unis sur une même ‘’idéologie’’.
Et c’est là, le point faible de la société civile mostaganémoise, qui à chaque lueur d’espoir qui se présente pour parler le même langage devant un responsable, déjà acquis pour renforcer le combat de la société civile et à travers elle faire entendre la voix des cancéreux pour la réalisation d’un centre anti cancéreux (CAC), les représentants de la société civile  électrisent les pactes  et favorisent le langage politique sans maitrise , et partent en éclaireur à la recherche  d’une maison pour les cancéreux .
Faisant en sorte d’oublier que le wali avait déjà mis une maison d’accueil et les moyens de transport au profit des cancéreux et a même pris contact avec le directeur de la santé d’Oran pour la prise en charge des malades en matière de  radiothérapie.
Les efforts de certains notables, citoyens et associations pour la prise en charge de ces malades témoignent de la bonne foi, mais pourquoi nous ne laissons pas la wilaya avec ses structures de la DAS, APC et DSP se charger du volet social et s’accrocher au militantisme pour unir toutes les forces de la citoyenneté dans un cadre légal, former un lobbying d’intellectuels , du mouvement associatif et d’élus pour attaquer le dossier du CAC à haut niveau.
Faire la politique ou le populisme sur le dos des malades, est un médicament périmé. Lequel d’entre nous n’a pas perdu un proche de sa famille ?
Moi-même j’ai perdu ma chère épouse et croyez-moi, ni les dons, ni l’argent, ni même cette fameuse maison d’accueil que certains scandent, ne pourra empêcher la triste fin des cancéreux.
Beaucoup de ‘’Tam Tam’’ pour rien ! La solution ne sera que par la réalisation d’un CAC à Mostaganem et ce CAC, n’est  l’affaire ni du Wali, ni l’affaire de pognon.
Je l’ai dit et je le redis, c’est l’affaire des députés et une société civile soudée qui devra se mobiliser pour booster le projet à haut niveau dans un cadre légal.
Pourquoi ne pas interpeller officiellement les députés et les sénateurs de la wilaya, eux qui sont quotidiennement en contact avec les ministres de la santé, de l’intérieur et les membres du gouvernement sur le projet de la réalisation d’un centre anti cancéreux (CAC) à Mostaganem ?
Que faisaient-ils lorsque le gouvernement a adopté la carte nationale sanitaire ? Et pourquoi, ils n’ont rien fait quand le gouvernement n’a pas retenu Mostaganem parmi les 16 wilayas bénéficiant des CAC ?
Ceci et pour remettre les pendules à l'heure et pour ne pas chasser dans les eaux usées, soyons méthodiques ; chacun devra faire sa besogne, nous avons élu des députés pour défendre nos droits et non pas pour faire le rôle des mannequins dans la wilaya… Le CAC est l’affaire des députés en premier lieu et l’affaire de nous tous en second lieu… et ainsi les vaches seront bien gardées !

 

Belkacem
Samedi 12 Décembre 2015 - 17:07
Lu 292 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+