REFLEXION

ENTRE NOUS : L’administration,ce monstre qui nous dévore

C’est en raison du laxisme et du je ‘’ m’en foutisme’’ de certaines administrations que tout développement dans notre pays est impossible et beaucoup de citoyens subissent des désagréments qui peuvent entrainer de graves handicaps physiques ou mentaux lorsque l’on sort de ses gongs et que certains jeunes ratent leur vocation pour construire un avenir serein ou un emploi d’avenir car un simple document peut chambouler la vie d’un jeune.



Les exemples ne manquent pas car pas plus tard qu’hier,  une jeune fille qui après avoir attendu toute une année pour essayer de s’inscrire dans un institut relevant de la formation professionnelle à Mostaganem pour pouvoir poursuivre des études en informatique et que les délais expirent dans deux jours, chargea son père malade de lui faire délivrer  un certificat de scolarité pour le joindre au dossier administratif du fait que l’information sur l’inscription, elle ne put l’avoir que tardivement. Manque de pot, tout le staff de l’administration du lycée  ZERROUKI Cheikh Ibn Eddine de Mostaganem  est sorti en congé durant les vacances scolaires d’hiver mis à part les surveillants  et il faut attendre  la reprise pour pouvoir avoir droit. Son père qui a usé ses pantalons durant 10 ans  dans ce fameux lycée où à l’époque des hommes maintenant décédés tels que Mrs Aissaoui, Ghomari si Yahia, Hadj Mouri et Mehadji que Dieu ait leurs âmes et bien d’autres sans oublier Mister Aoued  qui a instauré une discipline de fer  qui nous a été bénéfique à plus d’un titre tout le long de notre vie et nous les remercions au passage. Ils étaient les piliers de ce lycée où l’abnégation dans le travail, le patriotisme, la discipline et le sérieux étaient leur crédo et auxquels nous rendons un vif hommage car ils ont tout fait pour nous instruire, nous cultiver et surtout compléter notre éducation et quand nos parents demandaient un document concernant notre scolarité, il était livré sur l’heure. Il  y avait un système de frein et de contre poids.   Malheureusement, ce temps est révolu et nous plongeons maintenant directement dans la médiocrité et le manque de considération en tout. Pourquoi faut- il peiner pour avoir un simple petit document qui peut avoir des conséquences graves sur la personne alors que l’administration de tout établissement public peut nous le remettre le plus normalement du monde ?   Pourquoi sommes-nous devenus  ainsi ?  

 

ADEL
Mardi 22 Décembre 2015 - 17:28
Lu 323 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+