REFLEXION

ENTRE NOUS : Incivisme, sommes-nous tous responsables… !

Faut-il mettre cette crise de civilité citoyenne constatée au quotidien sur le compte du citoyen apparemment dont l’incapacité à reconnaître et à respecter ses semblables dans tous leurs droits, ce qui altère sans aucun doute un sentiment négatif de son intégration dans la société. Il est possible peut-être d’expliquer les raisons de ces incivilités au quotidien constatées par cette crise de la culture civique traditionnelle qui hélas fait cruellement défaut.



Mostaganem à l’instar des autres villes du pays vit ce ‘’cauchemar’’, car un tel sujet, n’est pas du tout facile vu la complexité des incivilités rencontrées au quotidien à longueur de journée à travers nos rues, dans l’ensemble de nos espaces, au niveau de nos administrations, et très particulièrement dans les lieux publics qui connaissent une affluence considérable de citoyens qui vaquent à leurs occupations et à leur train-train de vie de tous les jours. Des fautes et carences commises par l’être humain, laissant son semblable plus conscient, perplexe, se demandant ce qui se passe dans notre cartel qui semble perdre le nord et s’égarer dans ses épreuves de citoyenneté. Toutes ces incivilités constatées remettent en cause le bon fonctionnement de notre société, portant atteinte à notre culture, à notre environnement, à notre civilisation, à notre patrimoine culturel, et même à notre religion qui a toujours recommandé une éducation exemplaire etc… Notons que les grossièretés de tous genres et même blasphématoires constatées sont considérées comme un défi à l’ordre public, à la société, à la nation complète. Peut-être que certains sont convaincus que la mauvaise éducation en est la cause de ces dérapages sociétaux obligent. En ce sens, beaucoup s’accordent à dire que l’éducation doit être pratiquée au sein de la famille, à l’école dès le primaire, et même en milieu sociétal qui doit s’impliquer davantage et veiller au comportement de l’enfant innocent dès son jeune âge à l’extérieur des enceintes familiales et scolaires comme le faisaient nos ascendants. En d’autre terme le prendre en charge, car l’éducation est l’affaire de tous. Quelques exemples du mauvais comportement humain que l’on ne peut que déplorer et condamner et qui en des moments de dérapage sont considérés comme intentionnels et qui ne peuvent expliquer ni justifier des agissements contraires à toute logique ou moralité. Les exemples de l’incivisme ne manquent pas pour décrire de tels dépassements et désengagements de la part de tous. Par exemple, uriner dans un récipient, le jeter à la rue hélas, ne peut que ternir l’image d’un espace public, jeter des ordures n’importe où et à tout moment de la journée, menacer quelqu’un, l’insulter, l’agresser, dire des  mots obscènes , blasphémer, voler, dénigrer son ami, bousculer ne pas céder sa place dans un bus au profit d’une personne âgée, d’un malade, d’une femme enceinte, d’un handicapé, mettre les pieds sur les sièges des bus,  fumer , cracher n’importe où etc…, et les exemples ne manquent pas dans notre quotidien pour décrire ces incivilités condamnables . …. Et les exemples ne manquent pas pour décrire autant d’états de fait… ! 

Benyahia Adda
Dimanche 3 Janvier 2016 - 17:20
Lu 225 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+