REFLEXION

ENTRE NOUS : Après les crocodiles, les Salafistes, voilà les vampires

Apres avoir rêvé des crocodiles de Kheir-Eddine qui ont englouti pour se nourrir des milliers en poulets et des Salafistes qui ont occupé la Salamandre, mon cher directeur risque fort en cette fin d’année sans la moindre goutte de pluie, de rêver de ces vampires, qui occupent déjà depuis des lustres certaines institutions publiques et autres établissements publics.



Malheureusement, ces vampires à face humaine ne craignent ni Allah, ni personne d’autre et n’ont point peur du jour, ils ne se réveillent pas la nuit, ils agissent en plein soleil et réservent les soirées pour traiter de nouvelles affaires au sein des cabarets qu’ils squattent 7/7.Ils se comportent en véritables suceurs de tout, ils volent la sueur des autres, ils pompent l’eau des voisins, ils n’osent pas à verser le sang de ceux qui s’opposent au travers de leur chemin, ils ne boivent que des liqueurs d’importation et ne se gênent pas d’acquérir malhonnêtement tout le fric possible. Souvent placés en haut de toutes les hiérarchies administratives, ces vampires sévissant presque partout au sein de l’administration publique, n’hésitent pas à marchander tout service qu’ils rendent et exigent parfois des sommes bien rondes pour des documents administratifs qu’ils sont censés établir gratuitement, juste en apposant une signature au bas de la pièce administrative. D’autres de ces vampires, élus à la tête de certaines assemblées populaires communales par le bon peuple pour le servir, sucent véritablement tout aux malheureux citoyens qu’ils considèrent comme de meilleures sources pour de bons revenus, certains de « hématophages » , qui vagabondaient  d’un coin à l’autre, en survivant de miettes en miettes, finissent en milliardaires d’un mandat à l’autre, après avoir monnayé un pourcentage sur les marchés publics cédés aux « intimes « ,et négocié un autre sur tant de logements sociaux attribués à ceux qui savent offrir de si jolis cadeaux en espèces et en nature  ,d’aides financières à l’habitat rural en empochant de 20 à 30% à titre d’avance , des certificats de résidence aux personnes non résidentes à la commune , de permis de construire sur un foncier communal réservé à d’autres fins publiques et même des couffins du Ramadhan pour ceux qui n’ont aucun droit .
 Mon directeur finira certainement à la fin de son rêve, de voir toutes ces sangsues prises en chasse par le wali Temmar, un chasseur hors pair, qui mène depuis plusieurs mois une guerre secrète sans précédent, contre ces vampires assoiffés de sang qui se préparent à envahir notre ville, il a juré de les éliminer les uns après les autres. Et finira par les faire coffrer et mettre un terme à leurs crimes, toujours impunis et surtout rendre justice à toutes les victimes qu’ils ont impunément opprimés, parce qu’elles n’avaient rien à offrir à ces vampires du jour !

 

L. Ammar
Lundi 21 Décembre 2015 - 17:02
Lu 393 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+