REFLEXION

ENRICO MACIAS, CE NOSTALGIQUE VEUT A TOUT PRIX REVENIR EN ALGERIE : Peut-on être sioniste et algérien en même temps ?

A première vue, cette réaction très inattendue de la part du chanteur qui est né à Constantine et pour laquelle, il composa une de ses meilleures chansons, vous laisse sidéré de voir que ce dernier joue sur les deux cordes à savoir d’une part prendre d’une certaine manière la défense de son soi-disant pays natal et de son peuple, suite à la blague très déplacée et humiliante de la part du président de son ancien colonisateur pour l’Etat algérien et son peuple qui exprimèrent leurs vives réactions contre ces propos malveillants contre l’Algérie.



D’autre part Enrico Macias défend Israël corps et âme pour une terre qui n’est pas la leur et qu’ils ont injustement confisqué à leurs vrais propriétaires qui sont  en réalité les Philistins et les Cananéens comme cela fut démontré par A +B  par le grand orientaliste français Roger  Garaudy dans un de ses ouvrages intitulé « l’affaire Israël »  et contre lequel tous les juifs français et dans le monde entier se révoltèrent d’une façon exécrable contre ce dernier qui mis à nue certaines vérités que le monde ignorait.  Considérant que ce grand chanteur qui a en réalité des origines ancestrales israéliennes pour lesquelles il compose des chansons axant ses sujets sur le passé humiliant et les exactions qu’a subit le pauvre  peuple « élu » d’Israël  avec une musique bien orientale à travers lesquelles, il injecte le venin qui est d’ordre sentimentale pour toucher au maximum les sensibilités des peuples afin de défendre et d’aider les principes fondamentaux  du sionisme politique créé par Théodore Herzl  cet écrivain juif hongrois qui fit de ce courant de par sa philosophie  leur nouveau  « TALMUD » qui lors du congrès juif mondial en 1905 mettra tous les jalons de la nouvelle politique juive qui est tout d’abord avoir une main mise sur le monde entier et surtout concrétiser le nouveau Grand Moyen Orient qui s’étend pour eux de l’Egypte à l’Arabie Saoudite car selon les sionistes ces terres leur appartiennent du fait que pour eux tous les prophètes d’Israel  sont nés et ont vécu sur ces terres et en particulier la Palestine. Toute cette mascarade  et ce scénario d’Enrico Macias qui veut à tout prix revenir en Algérie et plus précisément à sa ville natale Constantine, au moins une fois avant de mourir et surtout aussi pour défendre les intérêts français en Algérie sans pour autant dévier du but essentiel et d l’objectif que tout juif ou sioniste s’est tracé à savoir défendre l’Etat d’Israël.  Donc, peut-on être sioniste et algérien en même temps ?  Bien sur que non car la morale  réprouve. A bon entendeur, salut ! 

ADEL
Mercredi 25 Décembre 2013 - 18:01
Lu 2750 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+