REFLEXION

ENQUETE SUR LES ATTRIBUTIONS DES BONS DE COMMANDES DE L’APC D’ARZEW : Des commandes de 800 millions payés, et non réceptionnés

Suite à la mauvaise gestion et les différents détournements de deniers publics, suivis de passations de marchés de gré à gré et établissements de conventions des espaces verts d’une durée de 09 ans à des proches et amis moyennant un chipa, une commission ministérielle a été dépêchée pour enquêter.



ENQUETE SUR LES  ATTRIBUTIONS DES  BONS DE COMMANDES DE L’APC  D’ARZEW : Des commandes  de 800 millions payés, et non réceptionnés
Suite aux dénonciations, émanant d’un membre influent de cette municipalité qui a eu le mérite et le courage de dénoncer haut et fort et ce, même par écrit notamment les différentes correspondances qui ont été adressées à la tutelle de wilaya et qui sont restées vaines et sans suite pour des motifs purement personnels, du fait que de hauts responsables de la wilaya d’Oran collaborent avec l’actuel P/APC à l’exemple d’un responsable de la DAL et de la DRAG qui ont eu la chance de bénéficier de quelques avantages notamment des bons de commandes d’une valeur dépassant les 08 millions de cts et qui ont été octroyés par le maire à ces hauts responsables. Ajoutés à cela, les attributions et la délivrance des contrats de location des assiettes de terrain et autres clôtures et extensions de constructions illicites, sans permis de construire à des tierces personnes, moyennant une enveloppe financière de corruption en conséquence. Des responsables, qui se sont accaparés les biens des communes pour s’enrichir à l’exemple des trois importantes communes industrielles de la wilaya d’Oran ,notamment d’Arzew , de Bethioua et d’ Ain El Bia qui brillent avec leurs mauvaises gestions, que ce soit en matière de dilapidation et détournements de deniers publics, transactions et falsifications de documents officiels suivis d’attributions illégales de biens immobiliers des communes cités . Ainsi, la première commune relevant de la wilaya vient d’accueillir trois commissions dépêchées par le ministère de l’intérieur au niveau de la commune d’Arzew pour éplucher les différents dossiers, concernant les détournements et la corruption de cette importante municipalité et qui est entachées par les différents scandales, telle que l’affaire du bon de commande des pneumatiques dont la valeur est estimée à 800 millions de centimes, et qui a fait l’objet d’une transaction frauduleuse suivis de fausses signatures apposées sur des pièces administratives et comptables. Selon les déclarations des deux élus de l’opposition, qui nous ont indiqué que les pneumatiques n’ont jamais été réceptionnés par le magasin du parc communal, pour se demander sur quelle base le bon de commande a été réglé, du fait qu’il n’y a pas eu d’avis de délibération des membres de l’assemblée ni même l’approbation de la tutelle. Selon nos mêmes interlocuteurs, ce fameux bon de commande a été élaboré conjointement entre le président de la commission du transport M. Maamri Abdelrahmane et l’actuel P/APC Ayachi Mokhtar qui tous deux ont décidé de s’approvisionner en pneumatiques auprès d’un importateur de la région d’Alger sans aucune consultation ni aucun accord des membres de l’assemblée et de la tutelle qui a fermé l’œil sur de tels dépassements, encourageant ce genre de démarches en entachant cette ville pétrochimique. Irrégularités et dépassements, en tous genres sont signalés, et notamment pour ce qui est du bon de commande et de réception de la marchandise, qui comportent de fausses signatures de responsables des services concernés de cette municipalité, d’où la complicité des employés du magasin, du parc roulant et qui n’est pas à son premier ni à son second cas de détournement des pièces détachés pour engins et autres équipements et matériels et qui sont estimés à des centaines de millions. Selon les informations recueillies, auprès de l’entourage des travailleurs du parc, le stock du magasin du parc de la commune n’a enregistré que 04 pneus de l’ancien stock. Concernant le fameux registre de délibération des différentes assemblées AGO et AGE, il serait entaché d’irrégularités, du fait qu’il ne contient aucun exposé des thèmes à délibérer ni aucune transcription des débats des élus. (Voire correspondance adressée par les élus à la tutelle) Aucune suite n’ a été réservé, quant aux plaintes déposées par les élus auprès de la tutelle qui selon eux encourage et cautionne les démarches du maire, alors que les preuves sont évidentes, notamment, pour ce qui est des conventions des travaux et des fournitures qui dépassent les 100 par an, et qui ne sont même pas soumis à l’assemblée pour délibération, alors qu’elles sont approuvées par la tutelle contrairement au bon de commande de gerbe de fleur de 7.990 DA qui a été soumis à la délibération par l’assemblée. Pour conclure, il est à signalé que le poste de secrétaire général est toujours vacant et ce, depuis la suspension de l’ex SG il y a deux ans et ce jusqu’à l’installation officielle d’un proche ami de l’actuel P/APC en remplacement de Mme Djazouli, mutée dans les mêmes fonctions à la commune de Bir El Djir.

Medjadji.H
Mercredi 17 Août 2011 - 10:27
Lu 335 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+