REFLEXION

ENERGIES RENOUVELABLES : Un gisement de silicium découvert à Sig (Mascara)

Un gisement contenant une réserve de six millions de tonnes de silicium brut a été découvert à Sig, dans la wilaya de Mascara, a révélé le directeur général de la Recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Hafidh Aourag, cité par l’agence officielle APS. Il a qualifié cette découverte de "projet du siècle" dans le domaine des énergies renouvelables, fruit de la coopération algéro-japonaise dans la recherche scientifique.



L’annonce a été faite à l’occasion de la réunion du 5ème Comité de coordination conjoint algéro-japonais, tenue à l’unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismail, consacrée à l’évaluation du projet "Sahara Solar Breeder (SSB)" (élevage solaire au Sahara) engagé par les deux parties. Le 5ème Comité de coordination conjoint algéro- japonais est présidé par l’université des sciences et technologies "Mohamed Boudiaf" d’Oran et dans lequel figurent également deux agences japonaises pour la coopération internationale et le développement scientifique et technologique. La prochaine étape du projet de coopération, lancé en 2011, consiste à tester la faisabilité de la production d’électricité au Sahara algérien et son transfert au nord du pays à travers des câbles, ce qui permettra à l’Algérie, une fois le projet concrétisé, de devenir un leader en termes d’utilisation et de commercialisation de l’énergie propre, selon le même responsable.  M. Aourag a rappelé que la découverte du gisement du silicium remontait à deux ans, fruit d’un travail de recherche entre des spécialistes algériens et japonais, qui ont conclu que l’Algérie compte une "importante réserve en matière du silicium brut sur l’axe Ténès (Chlef)-Sidi Bel Abbès". Pour son utilisation, il est prévu que le silicium découvert permettra  « de fabriquer des câbles pour le transport de l’énergie solaire et produire des panneaux photovoltaïques », a noté M. Aourag.  Cette découverte intervient « dans une conjoncture de difficultés financières pour l’Algérie à la suite de la chute des prix du pétrole », a fait remarquer le responsable.

Ismain
Mercredi 30 Septembre 2015 - 17:55
Lu 1124 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+