REFLEXION

EN VISITE DE TRAVAIL : Le secrétaire d’Etat chargé du tourisme «charmé» par le projet Green Village Waterpark

Le secrétaire d’Etat chargé du tourisme, M. Mohammed Amine Hadj Saïd, s’est montré très charmé, dernièrement à Oran, par le projet aquaparc d’envergure internationale «Green Village Aquaparc» de Cap Carbon. Lors de l’ouverture du salon du tourisme «SIAHA» il dira au jeune initiateur du projet Karim Benmoussat que le tourisme maintenant, ce n’est plus le béton mais la nature, la verdure et l’eau et qu’il est très satisfait de voir que ce projet entre dans ce cadre, et qu’il encourage ce genre d’initiative.



Green village Aquaparc est un village touristique situé à Cap Carbon près d’Arzew, englobant plusieurs activités avec comme «dada» l’eau. Un aquaparc d’une superficie de 20ha, incluant un amphithéâtre et un parc de stationnement de 5ha avec un lac artificiel central présentant un spectacle jet d’eau, sons et lumières. Selon son concepteur, cet investissement de 100 millions d’euros ambitionne de se placer,    immédiatement après réception, comme le plus grand parc aquatique d’Afrique et se veut devenir une référence internationale en matière touristique et écologique. Avec, entre autres, un motel sur deux niveaux, 40 bungalows et 7 villas totalisant 500 chambres, une zone sportive comprenant un centre de thalassothérapie luxueux, salle de sports moderne, club de tennis, pistes pour vélos, un bowling de 24 pistes et un mini-golf, sans compter la zone commerciale à ciel ouvert incluant 15 locaux dont 1 supérette, l’endroit érigé sur une assiette globale de 40 hectares se veut être un lieu de détente pour les familles et à cet effet un effort particulier a été axé sur le volet sécurité ou pas moins de 800 agents sur les 1000 que compte employer l’infrastructure, s’occuperont exclusivement de la quiétude des visiteurs. Si ce projet venait à se concrétiser, les délais de réalisation sont de trois années, Oran pourra s’enorgueillir d’un tel acquis. Le projet a été avalisé par le CALPIREF dans l’attente de la finalisation de la procédure pour le lancement des travaux. En marge de sa visite de plusieurs structures hôtelières de la wilaya d’Oran, M. Hadj Saïd a déclaré que 20% du parc hôtelier, répondent aux standards internationaux et a souligné que ce taux représente le nombre d’hôtels ayant un standing international, ajoutant que 50.000 lits seront réceptionnés avant la fin de l’année, ce qui permettra de réaliser l’équilibre entre l’offre et la demande sachant que le parc national actuel dispose de plus de 97.000 lits.
 

Rafik M
Lundi 8 Avril 2013 - 09:33
Lu 609 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+