REFLEXION

EN REPONSE A L’ASSOCIATION JUIVE DE FRANCE : ‘’AUMMY’’ mélange amour et tambour

Suite à la réponse de l’association juive de France ‘’AUMMY’’, qui nous a expédié une réponse à l’article paru le 11 juillet sous le titre ‘’Les juifs de France veulent changer l’histoire’’. Nous remercions d’abord cette association de suivre nos informations à travers ‘’Réflexion’’, et nous tenons à préciser que l’article incriminé par cette association, a été réalisé par une grande journaliste française Mme Marie Kostz, qui possède aussi des origines juives et qui est installée à Paris donc au fait des débats politiques et les lobbys.



Elle n’a fait que son devoir de journaliste en rapportant des vérités que le lobby sioniste en France voulait occulter. Je rappelle à cette association ‘’AUMMY’’ que je connaissais bien ses membres et leur hostilité envers les Palestiniens. J’ai été personnellement interdit d’écrire ou de publier un droit de réponse dans les organes juifs tel ‘’Ashkel’’ et Yediot Aharnot, Les Echos de l’Oranie. Voire des articles écrit en Hébreux qui dont la publication a été interdite. Bafouant ainsi tous les principes de la liberté d’expression dans le pays de la Liberté, Egalité Fraternité. Alors que cette association ‘’AUMMY’’ était la première à contester le chapitre consacré à la Palestine sous le titre l’ONU et la question de la Palestine. Plus encore elle a mis en cause la plus grande boite intellectuelle de France ‘’Hachette’’ pour l’obliger sous la pression du lobby sioniste à modifier certaines publications. Si c’était une partie arabe ou musulmane qui avait emprunté le même chemin, elle serait très vite accusée d’antisémite. Ainsi, ‘’Réflexion’’ avait respecté la déontologie de l’information sans retouche et n’a fait que publier le contenu tel qui a été réalisé par notre consœur Française Mme Marie Kostz, dont nous respectons toujours les publications. Concernant votre expression « un ventre qui mange à sa faim ne fait pas de guerre » en accusant feu Yasser Arafat de détourneur de fonds, cela est d’autant plus étonnant de la part d’une association qui déclare ne pas faire de politique, ni de commerce et qui se dit porteuse d’amour et d’amitié. Permettez nous de vous faire remarquer qu’il ne s’agit pas d’œsophages mais d’une terre spoliée et de droits confisqués qui ne peuvent être recouverts que par la lutte armée seule alternative qu’avait Feu Arafat et toute la composante de la lutte de libération palestinienne puisque l’alternative du dialogue pacifique fait défaut. Il ne s’agit pas de faire dans le Folklore (échange et rencontres de cultures) mais d’œuvrer réellement pour une paix entre les deux peuples. L’implantation des colonies juives au lieu et place d’habitations palestiniennes n’est certainement pas le meilleur moyen d’y parvenir. Les arts et traditions viendront une fois la paix acquise. Le Débat est ouvert en toute démocratie. Cordialement votre.

A. BEN BRIK
Mercredi 13 Juillet 2011 - 10:14
Lu 791 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+