REFLEXION

EN PREVISION DE LA REALISATION DE PROJETS STRUCTURANTS : Les pouvoirs publics récupèrent 174 hectares

Nous avons appris de source proche de la wilaya d’Oran, que 174 hectares viennent d’être récupérés, ces deux dernières années à l’intérieur du tissu urbain d’Oran, en prévision de la projection de projets structurants.



Ces poches foncières, dont la wilaya d’Oran en avait amplement besoin pour concrétiser plusieurs projets d’utilité publique, seront sans aucun doute une bouffée d’oxygène, sachant qu’elles étaient illégalement acquises par certains barons du foncier, ou inexploitées. Ces terrains ont permis d'atténuer le problème de la saturation foncière, dans la wilaya, et surtout le lancement de plusieurs programmes de logements estimés à plus de 130.000 unités. Des sources proches de la wilaya indiquent que l'opération de récupération des assiettes foncières se poursuit toujours. D'autre part, dans le cadre des dispositions prises par la commune d'Oran, pour la récupération des assiettes foncières non exploitées, portées sur son sommier de consistance, une seconde opération de recensement des dépôts, hangars, aires de stockage, sièges de divisions désaffectés et autres entreprises communales dissoutes, a été lancée. En effet, les secteurs urbains, ainsi que les différentes divisions et services de la commune, procèdent, depuis plus d'un mois, à une opération de recensement de toutes les assiettes susceptibles de faire l'objet d'une récupération pour permettre la projection d'un équipement d'utilité publique. Selon des sources proches de l'APC d'Oran, un rapport détaillé sur l'ensemble des assiettes recensées, notamment, leur nature juridique, l'emplacement des sites, la superficie, etc., sera présenté au maire d'Oran. Cette opération, rappelons-le, est la seconde du genre, après la première, lancée en 2010 et qui avait permis à la commune d'Oran la récupération de plusieurs assiettes de terrains, après la démolition de ces entrepôts et dépôts. Ces terrains ont permis, à la commune, entre autres, de transférer les services de la division de l'Hygiène et de l'Assainissement (DHA) et la réalisation de logements, au profit des travailleurs communaux, la réalisation d'une annexe de l'état civil. Par ailleurs, il faut souligner que la commune dispose de plusieurs hangars et autres dépôts non utilisés, à travers les quartiers de la ville, qui peuvent constituer un important portefeuille foncier. Il y a lieu de signaler que face aux nombreux programmes dont a bénéficié la wilaya, notamment ces dernières années, l'ex-wali d'Oran avait, à maintes reprises, insisté sur la nécessité de récupérer toutes les assiettes abandonnées dans ces dépôts et hangars. Le premier responsable de l'exécutif avait, aussi, instruit les services concernés, pour récupérer les assiettes foncières, après démolition des immeubles en ruine désaffectés. A ce titre, plus de 350 immeubles et habitations désaffectés, à l'issue des opérations de relogement, feront l'objet d'une démolition.

Medjadji H.
Dimanche 22 Décembre 2013 - 17:02
Lu 69 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+