REFLEXION

EN PRESENCE DU MINISTRE MIHOUBI : Mostaganem ouvre le bal d’été

C’est à partir de La Salamandre que Mostaganem a ouvert le bal sur sa saison d’été en synonyme de vacances et de grand rush des sudistes et des nordistes, le temps d’une soirée en couleurs, en présence de son excellence Mihoubi Azzedine, mais aussi de plein de jeunes d’artistes venus des quatre coins du pays.



L’esplanade de La Salamandre a vécu avant-hier, une très belle soirée riche en couleurs de palettes d’artistes peintres, en mouvements de dance, et en notes musicales de chantres traditionnels parvenus de la jolie extrême Tam à la nordique Mosta, en guise de lancement de la traditionnelle saison d’été pour l’effet solennel d’un lancement officiel, voulu comme un encouragement à plein d’artistes et d’artisans présents sur les lieux. Un évènement rehaussé par la présence de monsieur le Ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, ainsi que celle de monsieur le Wali Temmar Abdelwahid et son Exécutif, entre autres autorités civiles et militaires, ayant eu à visiter l’ensemble des stands à effets et bazars traditionnels de la région mais aussi des autres régions du bled en exposition comme d’habitude le long de la saison des chaleurs. Une autre exposition, typiquement terguie, de par d’artistes et de fantaisistes venus droit de la lointaine Tamanrasset, ne semble pas manquer pour sa part d’attirer les visiteurs entre intéressés et badauds devant le charme des gens de Tam et leur musique enrôleuse et ensorceleuse. Le salon des hommes bleu du grand désert au sable d’or se déroulera encore ces jours-ci au grand bonheur de notre blues et nos traditions d’un autre temps, d’une autre époque.  Un peu plus loin, aux Sablettes, exactement l’hôtel de l’Hyproc, un autre rendez-vous artistique plus fin, subtile, était également attendu par tant de jeunes artistes à travers le pays ; en l’occurrence le Prix Ali Maachi De Son Excellence Le Président Abdelaziz Bouteflika adressé aux jeunes créateurs artistiques. Un évènement qui n’a pas manqué de voir pas mal de grands artistes jeunes et moins jeunes passés sous les feux de la rampe. Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, qui a présidé la cérémonie, a  souligné, dans son allocution, que ce prix institué par le président Abdelaziz Bouteflika, est une reconnaissance à tous ceux qui ont servi la culture nationale. Il a rappelé qu’en l’espace d’une année seulement le président de la République a remis des médailles à plus d’une centaine de personnalités nationales.

Ilies BENABDESLAM
Vendredi 9 Juin 2017 - 18:56
Lu 737 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 18-11-2017.pdf
3.68 Mo - 17/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+