REFLEXION

EN MARGE DE LA RENCONTRE DES ENTREPRENEURS A MOSTAGANEM : La pénurie du ciment, une crise sans issue

En marge des travaux de la rencontre organisée à l’hôtel « Senousisa » par la section locale de l’union générale des entrepreneurs algériens, « REFLEXION » a eu l’occasion de s’entretenir avec le vice-président de la section, M. BOUALI Djilali, qui n’a pas été par « quatre chemins » pour expliquer selon ses analyses, cette grave pénurie de ciment qui ne veut point prendre fin et qui perdure



Le vice-président n’a pas mâché ses mots à la question relative à la rareté du ciment, matériau indispensable et plus que nécessaire pour la réalisation de toute opération de travaux de maçonnerie, il s’est longuement attardé sur ses retombées en tant que produit utile qui nuit abondamment sur le chiffre d’affaires de l’entreprise,qui se retrouve en face d’un pari difficile a tenir,consistant a respecter les délais de réalisation et mener les travaux à bon terme en s’approvisionnant en cette denrée rare malgré l’instabilité de ses prix qui courent toujours vers la hausse. Il a également déclaré que cette crise, sans précédent, demeure presque inexpliquée en face de sa durée qui ne veut prendre fin,malgré l’intervention de l’Etat qui a tenu a réguler par l’importation d’un million de tonnes de ciment afin d’alléger la pression sur la demande exprimée,mais malheureusement ce marché est resté soumis à d’autres fortes pressions par des forces occultes qui ont échappé a tous les contrôles opérés ça et là ,elles continuent a spéculer à ce jour sur les prix de ce matériau et a imposer ses lois pour le faire céder à travers le marché parallèle à 800 dinars, en demeurant presque introuvable au sein des circuits étatiques de sa commercialisation . Selon encore les déclarations du vice-président, les entrepreneurs peinent beaucoup pour obtenir le quota qui leur est attribué après de longs attentes, un payement en avance avec un chèque bancaire certifié et la satisfaction de la demande selon les vœux du producteur, il tient aussi à laver les opérateurs publics en bâtiment, de tous les soupçons qui les accusent d’être des spéculateurs et des revendeurs de ce produit, lorsque les entrepreneurs se plaignent d’en manquer et qu’ils leur arrivent souvent de s’en procurer quelques tonnes au marché noir juste pour ne point dépasser les délais qui les sont accordés pour la réalisation des infrastructures publiques. D’après cet entrepreneur, beaucoup de questions sans réponse,cernent cette pénurie,qui semble être montée de toutes pièce, pour noyer le domaine du bâtiment, selon ses analyses, la décision de fermer les cimenteries à un moment où l’objectif sollicité reste la réalisation d’un million de logements ,et le plus étrange, demeure encore la production annuelle du ciment qui avoisine les 28 millions de tonnes ,alors que la consommation totale exprimée par les besoins du bâtiment, à travers tout le pays, en ce produit ne dépasse guère les 27 millions de tonnes, un simple calcul d’enfant fait ressortir qu’un million reste en surplus, et la question primordiale demeure sans conteste : Où va ce million de quintaux de ciment… ? C’est la question qui pertinent l’esprit de tant d’entrepreneurs, qui se sont engagés dans cette bataille de construction pour soulager tant de citoyens de cette crise aigue de logement, qui ne sera qu’un cauchemar, malgré « cette drôle de mise de bâtons dans les roues » à cette armée de guerriers du bâtiment qui se sont presque tous jurés d’en finir avec tous les obstacles d’où qu’ils viennent….Tel est la devise de cette union d’entrepreneurs qu’i a choisi l’adage qui luiva comme un gant « Ensemble, bâtissons la crise » quelque soit le prix du ciment…. !

L.Ammar
Lundi 24 Mai 2010 - 10:57
Lu 366 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+