REFLEXION

EN L’ABSENCE DE RESEAUX D’ASSAINISSEMENT : Plus de 600 douars utilisent les fosses septiques



Sur les 700 douars que compte la wilaya de Mostaganem, on apprend que seulement 10 % sont branchés au réseau  d’assainissement. Les autres demeurent toujours sous la menace d’une catastrophe écologique, eu égard aux récurrents débordements des fosses septiques destinées à recevoir les eaux usée diverses. D’autres ruraux ont recours aux fosses perdues situées à proximité des puits. Un autre danger pour ces familles rurales, où il ressort que le taux de raccordement au système d’évacuation  des eaux usées reste l’un des plus faibles de la wilaya. Dans leur majorité, ces fosses septiques qui ne sont vidangées qu’à l’occasion, débordent à chaque saison pluviale  et parfois en période de chaleur, ce qui  rend la vie dure aux habitants, suite aux odeurs nauséabondes  en plus d’autres maladies. Leur nombre est en évolution avec les nouvelles constructions dans le cadre de l’aide à l’habitat rural. Les propriétaires ne sont pas toujours au fait de leurs entretiens et les conséquences sont graves tant sur le plan hygiénique qu’écologique. Le risque de diverses maladies guette ces campagnards au risque de la pollution des puits. Pour ce qui est du réseau d’alimentation en eau potable (AEP), il a atteint un taux appréciable dépassant les 95 %. Les mêmes sources affirment que les services compétents œuvrent à atteindre une couverture totale des besoins en AEP de l’ensemble des villages et communes de la wilaya.         

B. Houssem
Mardi 20 Janvier 2015 - 17:25
Lu 240 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+