REFLEXION

EN L’ABSENCE DE PLANS DE CHARGE POUR LES MICROS-ENTREPRISES : Les bénéficiaires de L’ANSEJ sollicitent l’aide des autorités

Octroyées dans le cadre du dispositif de (soutien à l’emploi des jeunes ANSEJ), les nombreuses micros-entreprises de plomberie, peinture, hygiène et entretien des espaces verts de l’informatique, aménagement urbain et périurbain, les bénéficiaires de ces projets, qui rencontrent des difficultés à rentabiliser leurs petites sociétés, sollicitent l’aide de l’Etat.



Débutant dans le monde du travail, ces jeunes entrepreneurs et artisans peinent à faire démarrer leurs petites sociétés, qu’ils ont acquises en suant sang et eau et après d’interminables acrobaties et des tonnes de documents pour faire agréer leurs dossiers. Étant sous l’emprise du chômage, une vingtaine de ces artisans souffrent énormément du  manque d’octroi  de projets municipaux, pour pouvoir travailler. Ces gérants de micros-entreprises, font part de leurs inquiétudes, quant à l’avenir incertain de leurs projets tout en mettant en exergue le poids handicapant de l’endettement vis-à-vis des banques, du fisc et de la Casnos. Les bénéficiaires de L’ANSEJ, déclarent: « nous passons de longues journées, dans l’attente d’une chance de décrocher un projet sur lequel nous avions tant mis nos espoirs, mais en vain ».dira un bénéficiaire. Ces jeunes, débutant à leurs comptes dans le monde du travail, ont adressé plusieurs correspondances afin de pouvoir se faire attribuer des projets mais hélas. « Certes, nous avions bénéficié de l’aide accrue de l’état, à savoir un soutien financier de surcroit remboursable sans intérêts, des locaux, un outil de travail indispensable et des moyens de transport, mais il reste l’essentiel, le travail par l’octroi  de marchés »souligne un autre bénéficiaire. Enfin ces citoyens dans l’attente d’un écho favorable de la part des pouvoirs publics, ces jeunes bénéficiaires de micros-entreprises continuent-ils de scruter l’horizon qui leur parait assez sombre, espérant un éventuel projet cadrant réellement avec leurs capacités et moyens pour prendre un envol salutaire.

Tayeb Bey Aek
Mardi 24 Décembre 2013 - 18:15
Lu 99 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+