REFLEXION

EN L’ABSENCE DE CENTRES SPECIALISES A ORAN : 28 % des toxicomanes ont l’âge de 15 ans

Selon les statistiques sur les 1576 malades suivant des cures d’intoxication, 28 pour cent sont âgés de 11 à 15 ans, et 4 pour cent de moins de 10 ans. Ce qui démontre que le phénomène de la drogue touche aussi bien les adultes que les enfants.



EN L’ABSENCE DE CENTRES SPECIALISES A ORAN : 28 % des toxicomanes ont l’âge de 15 ans
Selon la première responsable du service de la toxicomanie à l’hôpital psychiatrique de la commune de Sidi Chahmi à Oran, le docteur Moufok que plus de 1576 personnes sont traitées pour des cures de désintoxication contre la toxicomanie, alors que le centre est doté d’une capacité d’absorption pour 30 lits, ce qui pose de nombreux problèmes, en particulier contre la pression imposée par le flux des toxicomanes vers le centre. A ce problème, s’ajoute celui d’un déficit accru en matière de personnel qualifié. Actuellement plus de 1576 malades défilent vers ce centre pour un traitement adéquat. Depuis 11 ans, il a été enregistré le décès de 19 toxicomanes. Par ailleurs selon le même responsable, il existe dans le même hôpital, un seul psychiatre, un médecin observateur, et un spécialiste dans le domaine social, dont la tâche est d’assurer la prise en charge médicale et de désintoxication des malades qui ont besoin d’une attention particulière afin de les extirper des dangers de dépendance de la toxicomanie, et leur réinsertion dans la société, en particulier dans leur environnement familial. L’interlocutrice a également soulevé le problème du personnel soignant qui fait un grand défaut, et l’ouverture d’autres structures malgré les diverses correspondances qui ont été adressées à la direction de la santé au niveau de la wilaya. Depuis l’ouverture de ce centre en date du 18 mars 1999, aucune réclamation n’a été prise en charge. Le docteur a déclaré lors de son intervention que 19 cas de décès ont été enregistrés chez les toxicomanes en raison de manque de moyens médicaux, et à la propagation de toxines (drogue) dans l’organisme, de sorte que tous les moyens disponibles demeurent insuffisants et ne correspondent pas du tout aux nombreux cas de malades qui n’ont pas été pris en charge à temps. La porte-parole a déclaré que les toxicomanes sont répartis sur trois catégories, et la durée de séjour de leur prise en charge varie entre 3 semaines et 3 mois, et compte 97 pour cent des hommes et 3 pour cent des femmes. L’interlocutrice a révélé que 32 pour cent des toxicomanes consomment pour la première fois des drogues, et 33 pour cent sont âgés entre 16 à 20 ans. 48 pour cent sont âgés de 21 à 30 ans, 52 pour cent plus de 30 ans, 28 pour cent de 11 à 15 ans, et 4 pour cent de moins de 10 ans. Selon le docteur Moufok, ce centre s’occupe du traitement de personnes âgées de 16 ans et plus, mais l’absence de centres spécialisés pour répondre aux enfants, beaucoup d’entre eux se dirigent vers le centre d’Ibn Sina qui souffre lui aussi d’un manque de moyens. Selon les statistiques 23 pour cent des toxicomanes consomment des drogues pour échapper à des problèmes sociaux, notamment le chômage. D’autres toxicomanes, deviennent dépendant après un long traitement pour lutter contre certaines maladies psychiques sur avis du médecin traitant, en particulier les patients nerveux, ne s’arrêtent plus après la fin du traitement après ce qui les obligent à se rabattre de nouveau vers la drogue. Les mêmes statistiques  démontrent que 76 pour cent des toxicomanes sont célibataires et 18 pour cent sont mariés, 6 pour cent divorcés et 1 pour cent veuves. Les mêmes statistiques enregistrent 709 prisonniers parmi les 1576 toxicomanes qui ont été impliqués dans des affaires de vol, d’association de malfaiteurs et coups et blessures, volontaires. L’interlocutrice a mis l’accent en disant qu’un bon nombre de jeunes drogués retournent à la consommation de drogue de ces jeunes face au chômage généralisé, où les jeunes pour passer leur temps préfèrent s’adonner à la consommation et au commerce de drogues.

Raffik
Mardi 13 Avril 2010 - 09:13
Lu 1054 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+