REFLEXION

EN L’ABSENCE D’UN CADRE POUR REGULER LE MARCHE : La mercuriale prend l'ascenseurà Ain El Turck !



Les prix des fruits et légumes au niveau de la daira d’ AinEl Turck explosent ! Ainsi, à travers les différents marchés de la daira, il a été constaté une envolée spectaculaire des prix.  A titre d’exemple, le kilogramme d’oignon se négocie à pas moins de 100 Da le kilo, la courgette oscille entre les 120 et 140 DA le kilo, idem pour la carotte et les navets flirtent 90DA, sans parler de la pomme de terre qui est à pas moins de 60 DA.  Les fruits ne sont pas en reste, avec 120 DA le kilo d’oranges, 80 DA pour la pomme locale qui est, il faut bien reconnaître, de piètre qualité. Même la banane a vu son prix grimper en flèche, culminant à 150DA le kilo. Au-delà de la spéculation et de la rareté des produits, pourtant de saison, les quelques marchands de légumes questionnés sur ces prix prohibitifs, ont soulevé le problème de l’approvisionnement. « Nous sommes obligés de nous ravitailler  du marché de gros d’El Kerma  à Oran. C’est ce qui fait grimper les prix », dira Nadjib, vendeur au marché de la cité Akid Lotfi. D’autres, à l’image de Mansour, marchand de fruits et légumes au marché couvert de Ain El Turck, font état de l’inexistence de marchés de gros où ils peuvent s’approvisionner : « A El Ançor il n’existe qu’un seul espace, du côté de la protection civile. C’est un terrain vague où les quelques grossistes viennent nous imposer leurs prix ! ». Notre interlocuteur en montrant du doigt l’oignon disposé sur son étal, ajoutera: « Je l’ai acheté à 85DA au marché de gros d’Amar Khodja. C’est extrêmement cher ! Si on avait d’autres espaces, la concurrence aurait joué son rôle et tout le monde serait gagnant. Dans l’état actuel des choses, nous subissons le diktat des grossistes et c’est les consommateurs qui en pâtissent ».    
 

Medjadji H
Samedi 23 Février 2013 - 09:22
Lu 123 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+