REFLEXION

EMPLOI : Aucune transparence en matière de recrutement

Malheureusement la transparence en matière de recrutement représente l’exception de la règle. Chose qui n’est pas normalement bien sure.



EMPLOI : Aucune transparence en matière de recrutement
Il y a quand même une lueur d’espoir, étroitement lié avec la conscience et le professionnalisme du recruteur et ou manager. El MAARIFA ça existe partout mais je pense qu’aucun chef d’entreprise ne garderait un élément qui ne fait pas bien son travail, même si ce dernier était son fils. Un proche, un ami, une amie, un amant, une maîtresse, un père, un beau père, la liste reste assez grande. Parfois même le piston et ça ne fonctionne pas il faut avoir un papa important. La plupart des personnes recrutées par MAARIFA ne sont pas compétents et cause beaucoup de problèmes au niveau de la gestion. Généralement dans les entreprises productives on a besoin de personnes compétentes, qui puissent faire évoluer et augmenter le chiffre d’affaire de l’entreprise. Si on prend l’exemple de nos plus grosses entreprises publiques aucune transparence, consultez leurs sites Internet et vous ne trouverez même pas une rubrique de recrutement .Durant les 20 dernières années, les entreprises se méfiaient des recrutements extérieurs, et il est vrai que la méthode la plus répandue était celle du bouche à oreille, mais de nos jours, certaines entreprises et elles sont de plus en plus nombreuses passant par des médias de recrutement tels que les sites emploi et recrutement. La preuve est que ces dernières années un bon nombre de sites ont vu le jour. Autre chose, beaucoup de personnes pensent qu’il suffit de postuler pour décrocher un travail, beaucoup de personnes pensent que chercher c’est aller dans tous les sens et demander n’importe quoi, n’ importe où, n’importe quand, chercher un travail est un projet en soit et comme tout projet, il lui faut des facteurs clé du succès. Parmi ces derniers soigner son c v, soigner son image, cibler les candidatures, s’avoir se démarquer sans oublier la chance. Des personnes blindés de diplômes mais qui ne trouvent pas du travail, parce que d’autres petits jeunots ont pris les postes via MAARIFA, cela pose aussi le problème et la question des qualifications, les diplômes suffisent-ils ! Normalement je crois que non, je connais des personnes extrêmement brillantes qui ont un très beau parcours universitaire qui ont été convoqués à la phase d’entretien d’embauche ,tout simplement parce qu’ ils n’ont jamais appris à vendre ou plutôt a faire valoir leur savoir, compétences et valeur ajouté. Généralement pour les postes spécialisés à compétence rare, pas besoin de MAARIFA ou quoi que ce soit. Changez ces mentalités et la manière de faire, nécessite un travail de fond et de longue durée, je rajoute que les entreprises, doivent avoir des RH bien informées et compétentes, le recrutement de l’entreprise repose sur eux. Pour les entreprises dont le souci est de durer et de s’améliorer dans le temps.

B BENCHAIDA
Mardi 6 Septembre 2011 - 22:01
Lu 391 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+