REFLEXION

EMISSION RADIOPHONIQUE « SALAMATOUK » : La rue, ça se partage



Mohamed Amine Merchouk, de la radio DAHRA de Mostaganem, se démarque depuis un certain temps par l’émission « SALAMATOUK».Une réalisation qui fait son chemin, boostée par l’engouement suscité par les auditeurs et auditrices, qui inter activent positivement sur les sujets inhérents sur le bon comportement à adopter pour un bon partage de l’espace routier. Automobilistes et piétons se doivent un respect mutuel pour réguler les réactions négatives, les mouvements intempestifs, les actes répulsifs. Un automobiliste agressif vis à vis des autres utilisateurs de la chaussée, peut devenir un criminel potentiel. Le piéton, quand à lui, demeure le seul usager de la route qui n’est pas protégé et qui reste indécis et imprévisible dans ses choix. La traversée de la chaussée doit aussi être réfléchie, se relaient à expliquer  les nombreux spécialistes  et représentants de la société civile, invités à débattre sur la question. Le passage surélevé du trottoir vers la chaussée peut aussi être un lieu de chute et d’accident. La vitesse ne doit pas faire oublier d’anticiper la vitesse des véhicules avant de traverser. Les enfants n’ont pas toujours conscience des risques et s’exposent, souvent involontairement, suite à un jeu à des dangers (jeux avec un ballon au bord de la route, courses poursuites en slalomant entre les passants au bord de la chaussée ...). Les autres usagers doivent prendre conscience de ce danger pour les éviter et éventuellement les aider à ne pas s’y exposer. Mostaganem, ville-piège pour ce genre de réflexions, mérite une toute autre destinée quand on aborde, malheureusement, le laisser-aller flagrant des responsables chargés de la mise en pratique d’un plan de circulation fluide et fonctionnel. Une signalisation horizontale inexistante et le mot n’est pas assez fort pour dénoncer cette regrettable situation, des panneaux fixés n’importe comment et des feux de signalisation toujours en panne, créant parfois des scènes loufoques dignes des films de Charlie Chaplin ou causant de graves accidents au grand dam des familles endeuillées. Ralentisseurs « casse moyeux », motocyclistes hors la loi, trottoirs squattés par le commerce informel et la liste est longue pour meubler cette intéressante émission radiophoniques de notre confrère Med Amine Merchouk qui doit faire admettre à tout ce beau monde que la rue, ca se partage!            

B.CHERIFI
Samedi 2 Août 2014 - 20:00
Lu 258 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+