REFLEXION

EMIGRATION CLANDESTINE : Le voyage vers l’inconnu

Le marasme, la mal-vie et d’autres problèmes socio-économiques pour lesquels aucune solution n’est envisagée poussent les Algériens à quitter le pays vers une destination indéterminée. La traversée de la méditerranée à bord d’embarcations de fortune pour arriver à l’autre rive avec tous les risques de laisser leurs vies, attire beaucoup de jeunes algériens.



EMIGRATION CLANDESTINE : Le voyage vers l’inconnu
La stagnation les faisait rêver d’un paradis sous d’autres cieux et à partir de là, l’aventure commence. Prendre la mer et affronter tous les dangers, en quête d’un emploi pour subvenir à ses besoins, par des intellectuels et des jeunes déprimés est devenu un acte banal à tel point que des vieillards et des jeunes filles ont essayé leurs chances à bord de zodiacs. Désolant, de quitter un pays comme  l’Algérie où le baril a frôlé les 170 dollars Us, mais nombreux sont ceux qui ont émigré vers l’Europe avec l’espoir de réussir une nouvelle expérience dans le vieux continent. Ces millions de jeunes algériens condamnés à vivre l’exclusion et la pauvreté, seule une virée vers le Nord pourra les libérer de leur vécu insupportable. Ce phénomène n’est pas venu gratuitement s’installer chez nous, il a ses causes qui sont bien connues par tous. Il s’agit des facteurs socio-économiques liés à un sous  développement rural dans des régions déshéritées. La population algérienne, quant à elle, elle a vécu des moments où la violence faisait sa loi a fini par perdre espoir et privilégie l’émigration vers d’autres pays. Parmi ceux tentés par les propositions alléchantes à l’autre rive, périssent en mer, leurs corps repêchés sur les côtes algériennes ou au large dans un état de décomposition ou amputés n’a pas stoppé le drame. D’autres séquestrés en Europe ou emprisonnés dans des conditions inhumaines pour la simple raison, ils sont africains. Ces indésirables en Europe n’ont pas profité des richesses du continent africain, seul les européens ont longuement  tiré profit. Par dizaines je dirai même par centaines les africains quittent leurs pays vers l’inconnu. Des milliers d’africains sont interceptés par les policiers de l’autre rive. Cette affluence pose un véritable casse tête pour les Etats ciblés par les émigrés clandestins. Pour cela certains chefs d’Etats européens ont instauré le système de l’immigration sélective. Après avoir exploité l’or noir, ils tentent l’exploitation de la matière grise des africains.  

Fayçal
Mercredi 19 Janvier 2011 - 11:05
Lu 337 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+