REFLEXION

ELLES SONT EN MARGE DU DEVELOPPEMENT LOCAL : Les cités Tigditt et Derb, se meurent en silence !

La ville de Mostaganem ne se limite pas à quelques rues ou avenues qu’on doit astiquer en permanence pour lui donner un certain aspect de prestige. Car les différents quartiers de la ville souffrent de la marginalisation à l’image de l’antique Tigditt et d’autres de l’hyper-centre la rue Abdellaoui Abed située dans le vieux Derb, et ont besoin, eux aussi d’une réelle prise en charge, vu leur manque de voirie et d’éclairage notamment.



Certains d’entre les quartiers ressemblent beaucoup plus à des petits douars perdus au milieu de l’agglomération urbaine que de véritables zones urbanisées, devant faire partie intégrante d’une ville aussi importante que celle chère à Sidi Saïd. Pour s’en rendre compte de l’ampleur de la situation, il ne faudrait pas aller loin pour s’en apercevoir du laisser aller régnant, il suffit de faire un tour du côté de la rue Abdellaoui Abed au centre-ville. Juste à deux pas du siège de la Mairie du chef-lieu où ce quartier est abandonné totalement. Le ravin où quelques familles ont été relogées dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire demeure abandonné et offre ainsi un affreux décor et donne une très mauvaise image aux visiteurs. Cet état de fait provoque l’ire des habitants de Mostaganem, parmi eux un riverain du quartier sort du silence pour nous interpeller : « Notre ville ne mérite pas ce sort, cette bâtisse vieillie se trouve dans un état de délabrement depuis plusieurs années déjà. Est-ce les responsables concernés par la bonne gestion de la ville des Mimosas, n’ont pas trouvé le temps nécessaire d’y jeter un coup d’œil à cet endroit afin de le prendre en charge? »
Pourtant  lors de l’opération de déménagement des familles de cette bâtisse, il a été prévu la réalisation d’un parking à étage. Alors est-ce que ce projet est tombé à l’eau comme tant d’autres ? s’interroge-t-on ces jours-ci. Notre interlocuteur indigné, ajouta que la bâtisse en question servirait également de refuge aux délinquants qui écument les rues de la ville ; « Ce lieu est un coupe-gorge, il est devenu au fil du temps un repère pour beuverie et de consommation de drogue la nuit venue ». Les habitants du quartier interpellent les responsables pour qu’une solution soit trouvée pour la préservation de ce site.  La rue Abdellaoui Abed en plein centre-ville de Mostaganem qui fait partie du Derb de la ville meurt également en silence et dans l’indifférence générale ! En plus du manque flagrant d’éclairage, l’insécurité est venue se greffer aux maux dont souffrent les habitants de cette rue centrique, surtout après la fermeture inexpliquée du Commissariat voisin il y a deux ans de cela. Et que dire de Tigditt, ce quartier antique de la ville de Mostaganem semble lui aussi délaissé, connu pour la Zaouia Allaouia, la tariqa Aissaouia, les Gnaouas, Sidi Hamou Cheikh, et la Medersa, il est aujourd’hui en marge du mouvement de mutation que connaît la ville de Mostaganem avec les nombreux projets de développement urbain et de l’aménagement du territoire (réalisation du tramway, construction de routes, etc.), mais dans le vieux quartier rien n’a bougé depuis des lustres, où la délinquance s’est fortement concentrée ces dernières années malgré la bonne volonté des responsables locaux et les discours grandiloquents. Le constat désolant est là, bien présent devant les yeux de tout un chacun habitant ou simple « touriste », la réalité nous montre que les opérations d’aménagement du vieux bâti sont restées, inachevées. À moitié démolies, certaines bâtisses du Derb sont devenues des refuges pour des personnes amatrices de boissons alcoolisées, la nuit, d’après des témoignages recueillis sur place.  Faudra-t-il un miracle pour redorer le blason de ces deux antiques cités ?

 

Tayeb Bey Abdelkader
Dimanche 5 Avril 2015 - 17:24
Lu 469 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+