REFLEXION

ELLE VOULAIT RENDRE VISITE A SON FIANCE ‘’INCARCERE’’ : Une femme condamnée pour falsification d’un livret de famille



Le tribunal d’Oran a prononcé, avant-hier, une peine de 18 mois de prison ferme contre la dénommée N. H et 2 ans de prison ferme contre A.Y, pour leur implication dans une affaire de faux et usage de faux et escroquerie. Les faits de cette affaire, selon le déroulement du procès remontent à la semaine dernière, lorsque les services de sécurité à Oran ont été informés par le directeur de l’Etablissement Pénitencier de Tlemcen sur la présence d’une femme qui a été trouvé en sa possession un faux livret de famille, après qu’elle avait affirmé qu'elle souhaitait rendre visite à son mari, incarcéré en prison et lors de l'interrogatoire de l'accusée, elle a admis les faits portés à son encontre avec la complicité d’une employée qui travaille dans la commune de Sidi Chami, qui lui a proposé cette idée de lui faciliter l'accès à la prison en vue de rendre visite à son fiancé, et quand il a été procédé à l'arrestation de la deuxième accusée, elle a avoué qu'elle avait connu la première accusée à Tlemcen, au motif que son mari a été également condamné à la prison ferme suite à son implication dans une affaire, et suite à une perquisition menée dans son domicile, il a été découvert des dossiers de logements appartenant à des personnes, que l’accusée avait escroquées en prétendant avoir des relations étroites avec les responsables auprès de l’OPGI, en vue  de leur faciliter l’accès à un logement.

Touffik
Vendredi 18 Décembre 2015 - 16:50
Lu 355 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+