REFLEXION

ELLE SERA LA TROISIEME AU MONDE APRES CELLES D’ALLEMAGNE ET D’ESPAGNE: Une tour solaire hybride sera implantée à Bourkika

Le projet de la tour solaire, prévu dans la commune de Bourkika (Tipasa), est en bonne voie, a affirmé samedi, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Rachid Harraoubia.



ELLE SERA LA TROISIEME AU MONDE APRES CELLES D’ALLEMAGNE ET D’ESPAGNE: Une tour solaire hybride sera implantée à Bourkika
Le ministre, qui a effectué une visite de travail et d’inspection dans la wilaya, a indiqué que cette tour solaire hybride (la troisième au monde après celles d’Allemagne et d’Espagne) sera implantée sur un terrain de 40 ha et servira aussi bien à la formation qu’à la production de l’énergie solaire. La tour solaire à effet de cheminée est l’un des projets les plus ambitieux de la planète pour la production d’énergie alternative. C’est une usine d’énergie renouvelable qui pourrait fournir une puissance électrique importante (200 MW) tout en étant sûr et propre. Son principal avantage est qu’elle peut fonctionner sans intermittence en utilisant le rayonnement du soleil le jour et la chaleur de la croûte terrestre la nuit. Par ailleurs, lors de cette visite, le ministre a inspecté les chantiers de réalisation des pôles universitaires de Koléa et de Tipasa, deux projets qui, selon lui, entrent dans le cadre de la stratégie de son département ministériel, visant la création d’instituts et d’écoles nationales. Le ministre a entamé sa tournée sur le site du nouveau pôle universitaire de Tipasa, destiné à accueillir un centre universitaire de 4000 places pédagogiques et une cité universitaire de 2000 lits. Le projet, confié à l’entreprise chinoise CSCEC, pour une enveloppe globale de 33,4 millions de DA sera en principe livré en partie en juin prochain. Ce campus, installé sur une assiette foncière de 30 ha abritera un Institut National de Droit (IND), un autre pour les Sciences Sociales, les Sciences Politiques et les Relations Internationales (INSPRI), un Institut des Sciences Economiques, des Sciences commerciales et de Gestion (INSECG) et un Institut National d’Archéologie (INA).Le pole universitaire de Koléa, situé à la sortie sud-est de la ville, sur une superficie de 45 ha, abritera, pour sa part, plusieurs écoles spécialisées, dans le commerce notamment, d’une capacité pédagogique globale de 11.000 places ainsi que quatre cités d’hébergement d’une capacité d’accueil de 4500 lits. Sur place, le ministre n’a pas manqué d’insister auprès des deux entreprises chinoise et turque chargées de la réalisation de cette infrastructure sur la nécessité de livrer l’ensemble du pôle universitaire avant la prochaine rentrée universitaire.

Ismain
Lundi 4 Avril 2011 - 12:16
Lu 609 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+