REFLEXION

ELLE RISQUE UN AN DE PRISON FERME: Dalila Touat, aujourd’hui devant la barre

Finalement le procès de Dalila Touat aura bien lieu. Un procès inédit. Cette jeune militante de 35 ans, chômeuse, qui milite au sein du comité national pour la défense des droits des chômeurs, comparaîtra devant le tribunal correctionnel près la Cour de Mostaganem, le jeudi 28 avril 2011. Elle risque un an de prison.



ELLE RISQUE UN AN DE PRISON FERME: Dalila Touat, aujourd’hui devant la barre
Dalila Touat, diplômée en physique de l’université d’Oran, sans travail depuis huit ans, est poursuivie par la justice pour distribution de tracts sans ‘’autorisation’’, appelant à un rassemblement des chômeurs, contractuels et étudiants à un sit-in, à Alger pour revendiquer leurs droits socio économiques. Elle risque un an de prison. Les faits remontent au 14 mars de l’année en cours, où la jeune militante a distribué une dizaine de tracts pour le collectif pour la défense des droits des chômeurs, appelant à un rassemblement à Alger. Interpellée par la police deux jours plus tard, soit le16 mars, elle a été entendue et présentée devant le procureur de la République pour être citée à comparaître devant le tribunal. Dans sa déclaration à la presse Dalila Touat n’en croyais pas ses yeux lorsqu’elle fût emmenée par la police. Elle croyait tout simplement rêver. Elle disait qu’avec la levée de l’Etat d’Urgence, la liberté d’expression était en fin de retour, et qu’elle pouvait mener son combat qui la tenait à cœur, celui de vivre libre et indépendante dans son pays. Mais malgré ses déboires, Dalila Touat attend et espère sans pour autant baisser les bras. Elle continuera son combat, car pour elle ce n’est pas un combat personnel, mais celui de toute une génération, de tout un peuple qui se veut libre et indépendant. Lutter pour recouvrer ses droits et aspirer à une vie décente, n’a jamais été un crime pour elle, et elle ne fait pas partie de ceux qui rêvent un jour de traverser la méditerranée vers l’Eldorado. Son Eldorado à elle, c’est cette Algérie, si chère à elle. Elle a été à l’école algérienne, à l’université algérienne, elle entend travailler et préparer son avenir en Algérie et pas ailleurs car, avance t-elle, l’Algérie mérite mieux et doit recevoir après avoir tout donné à ses enfants. En dépit de ce qui l’attend le jeudi prochain, la jeune militante garde toute son énergie et son sang froid et qu’à cela ne tienne, elle continuera à dire malgré le risque d’être condamnée à un an de prison, qu’elle a lutté pour sa dignité et celle des autres et qu’elle restera debout comme elle espère le rester toute sa vie. Si le cas de Dalila Touat provoque autant d’empathie qu’un élan de solidarité auprès de ses compatriotes, il ne suscite pas moins l’embarras des autorités.

Les chômeurs de Bejaia appellent à un sit-in POUR SOUTENIR DALIDA TOUAT A BEJAÏA

Le comité local de Béjaïa pour la défense des droits des chômeurs appelle à un rassemblement qui aura lieu devant le palais de justice jeudi prochain, date du procès de Dalida Touat, porte-parole du comité local des chômeurs de la wilaya de Mostaganem. Dans un communiqué de presse, le comité dénonce cette arrestation «injuste» et appellent tous les partisans à participer au rassemblement. «Nous, adhérents au comité de défense des droits des chômeurs de la wilaya de Béjaïa, sommes indignés par ces interminables manœuvres qui visent l'exclusion sociale des chômeurs», s'expriment les signataires, qui ajoutent : «nous condamnons avec véhémence les poursuites judiciaires lancées à notre encontre. Nous réclamons nos droits qui sont non négociables». Ils appellent donc «les citoyennes et citoyens à participer au rassemblement qui se tiendra devant le palais de justice de la ville de Béjaïa le 28 avril 2011, jour du procès de notre camarade, Dalila Touat, et cela pour revendiquer la levée de ces poursuites judiciaires», précise le document. Le jeudi 28 avril 2011, jour de l’audience, un rassemblement aura lieu, croit-on savoir, devant le tribunal correctionnel de Mostaganem, en guise de solidarité avec Dalila Touat.

Ismain
Vendredi 29 Avril 2011 - 11:58
Lu 1888 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+