REFLEXION

ELLE NE POSSEDAIT PAS DE PERMIS DE CONDUIRE : Une conductrice percute mortellement un vieil homme et prend la fuite à Oran

Il a comparu, en cette fin de semaine, devant la Cour d’appel d’Oran, un homme âgé de 50 ans qui est un homme d'affaires exerçant dans le sud pour son implication dans une affaire d’homicide involontaire et sa responsabilité dans un accident de la route, qui a causé la mort d'une personne âgée et ce, après avoir prêté sa voiture à une amie, sachant pertinemment qu'elle ne possède pas le permis de conduire.



Le représentant du Parquet Général a requis la même peine prononcée à l‘encontre de l’accusé durant le premier jugement qui est de 3 ans de prison ferme après avoir été reconnu coupable d’homicide involontaire,  délit de fuite et non assistance à personne en danger. Les circonstances de cette affaire remontent aux mois de juin dernier, où les éléments de la Gendarmerie Nationale de la région de Sidi El Bachir (wilaya d’Oran) ont été avisés d’un accident de la route qui s’est produit  sur la route nationale n ° 11 au niveau de son tronçon, en passant par la zone de Sidi el Bachir. Alertés, les éléments de la gendarmerie nationale se sont déplacés immédiatement sur les lieux, en compagnie des éléments des services de la Protection Civile où ils ont retrouvé le corps d’un vieil homme, âgé de 70 ans, mortellement blessé et allongé sur le bord de la route, et suite auquel, il a été évacué vers le service de la morgue auprès de l’hôpital universitaire du 1er Novembre en vue d’être  soumis à une autopsie, où il s’est avéré que le septuagénaire a été victime de blessures graves au niveau de la tête, après avoir été percuté par un véhicule.  Aussitôt, une enquête approfondie a été ouverte au sujet de cette affaire de délit routier, ayant permis aux  éléments de la brigade de recherches et d’intervention d’identifier le propriétaire du véhicule responsable de la mort de la victime. Les investigations ont démontré qu’au moment de l’accident, ce dernier avait  demandé à sa petite amie de conduire le véhicule à sa place, sachant qu’elle n’avait pas de Permis de Conduire, la conductrice percuta violemment la victime qui tentait de traverser  la route dans une voie réservée aux piétons. Le suspect a été ensuite arrêté et soumis à un interrogatoire, et suite auquel, il a déclaré qu’au moment de l'accident, se trouvait en état d’ivresse, la cause qui l’avait poussé à passer  le volant du véhicule à sa petite amie, une thèse qui a été confirmée par sa défense, demandant de réduire la peine contre son client.

Touffik
Dimanche 30 Novembre 2014 - 17:07
Lu 473 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+