REFLEXION

ELLE L’A DROGUE AVANT DE LE TUER A HADJOUT : Une femme éventre son époux en plein sommeil



ELLE L’A DROGUE  AVANT DE LE TUER A HADJOUT : Une femme éventre son époux en plein sommeil
Selon de sources concordantes, le juge d’instruction prés le tribunal de Hadjout serait arrivé au bout de son enquête au sujet d‘une affaire de meurtre hors du commun impliquant une jeune épouse qui a tué effroyablement son mari en lui extirpant ses entrailles en plein sommeil après  lui avoir administré  une drogue. La meurtrière aidée dans son forfait  par deux complices a enterré le corps de son mari dans une fosse tout prés du domicile familial pour faire dissimuler la dépouille pour de bon. Mais ce plan machiavélique a été tout bonnement avorté du fait que le corps de la victime a été retrouvé dans un état de décomposition. C’est suite à la découverte macabre du corps de la victime que des investigations ont été mises en branle par les services de la gendarmerie nationale qui ont en un laps de temps abouti à l’énigme de ce meurtre. Il s’agit en effet d’une jeune épouse âgée de 20 ans qui a été épinglée par les gendarmes. Cette dernière a commis l’irréparable à la daira de Hadjout, plus exactement à l’intérieur du domicile de la victime H.H situé à l’extrémité de la ville. La meurtrière n’est autre que l’épouse de la victime, âgée de 20 ans et répondant aux initiales de H.F. Les péripéties  de l’affaire remontent à 6 mois écoulés, alors que la chère épouse s’inspire d’idées diaboliques qui l’a poussé indéniablement vers l’assassinat de son mari pour le faire disparaitre à jamais. N’arrivant plus à être patiente et supporter davantage le comportement agreste du mari,  donc elle décide de préméditer un plan satanique pour en finir une fois pour toute de lui. Alors elle rentre en contact avec un certain B.Y qui lui procure un produit dangereux sous forme de somnifères qui lui administre le jour du drame. Le mari dés qu’il absorbe la pilule mélangée au lait le tout dans un verre, il sent le vertige avant de sombrer dans un sommeil profond. Quant à l’épouse, ne voulant rien au monde pour rater le moment propice, contacta son complice J.D qui la rejoint au domicile pour achever la sale besogne.  La meurtrière donna plusieurs coups de poignard sur différentes parties du corps du mari, et avant de l’achever, sortira ses entrailles de son ventre telle un vampire avide de sang humain.  Le corps sans vie complètement tailladé, fut retiré de la chambre à coucher même par l’épouse et ses deux complices pour être ramené et enterré dans un fossé qu’elle avait préparé auparavant. Comme si rien ne s’était passé d’atroce dans sa vie, la meurtrière reste impassible jusqu’au jour où le corps du mari fut retrouvé par un voisin qui de sitôt alerta les services de sécurité qui se sont dirigés vers les lieux et à leur grande surprise, ils découvrent l’horreur. Le doigt accusateur va directement vers l’épouse qui de prime abord après son audition tenta de se disculper, mais ceci ne lui a pas servi à échapper à la colère de Dieu pour être appréhendée elle et ses complices du meurtre gratuit ayant ôté la vie à un mari.       

Touffik
Jeudi 6 Décembre 2012 - 00:00
Lu 1882 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par freeman le 06/12/2012 01:16
ben ouai c'est la vie!

2.Posté par EXPERT le 06/12/2012 20:58
dans chaque être humain il y a un monstre qui somnole et un vampire avide de sang humain il viendra le jour ou il se réveil ya katil el rouh oun trouh l’épouse et les complices seront condamnés à mort que justice soit faite

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+