REFLEXION

ELLE HABITE LA TERRASSE D’UN VIEIL IMMEUBLE : Une famille dans la tourmente au centre ville

Quelque part à la rue Chakor Djaltia Attaher, en plein cœur de la ville de Mostaganem, dans un coin de la terrasse d’un vieil immeuble de trois étages, vit dans de pénibles conditions la famille Bennourine, composée de quatre membres.



ELLE HABITE LA TERRASSE D’UN VIEIL IMMEUBLE : Une famille dans la tourmente au centre ville
Installée à l’étroit, depuis 10 ans, dans une petite pièce aménagée dans l'ancienne buanderie, la famille Bennourine y passe tant bien que mal l’été, mais c’est durant la saison hivernale qu’elle souffre, les enfants en particulier, le plus énormément. Une petite pièce de la taille d’une boite d’allumettes, pour reprendre les propos du désespéré père de famille qui ne sait plus à quel Saint se vouer, ni quelle autorité à même de l’écouter. Réellement vaste de quelques 5 mètres carrés, elle est à peine plus grande qu’une deuxième pièce qui fait office de cuisine. Comble de l'embarras et pour se soulager de ses besoins naturels, c'est également à la grand-mère qui loge dans l'étage d'en bas, qu'il faut s'adresser. Deux minuscules pièces, avec une toiture légère qui réagit au moindre souffle de vent, perchées sur la terrasse d’un immeuble. Ni plus, ni moins, et manquant surtout de sanitaires, voilà de quoi peut être constitué un logement, certainement pas décent, d’une infortunée famille algérienne ou mostaganémoise plus précisément en l’an 2012. En effet, pas plus tard que mardi passé et aux environs  de 22 heures, encore une fois le malheureux, sa femme et ses deux enfants, ont revécu le dernier épisode de leur cauchemar permanent, quand un méchant vent, soufflant plus fort que d'habitude, a violemment arraché la tôle ondulée qui servait de toiture. Intervenus sur appel des voisins, les éléments de la protection civile n'avaient qu'à faire le constat de la toiture arrachée. Pris au dépourvu, parents et enfants étaient dans l'obligation d'aller bousculer chez la grand-mère et sa famille qui hébergeait déjà nombre de sœurs et frères cadets.        

Faiza.S
Mardi 20 Novembre 2012 - 00:00
Lu 507 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+