REFLEXION

ELLE EST L’ACTIVITE LA PLUS PRISEE PAR LES INVESTISSEURS : Le transport des voyageurs mal en point à Mostaganem

Effectivement de nos jours, le citoyen devenu trop exigeant, se voit quotidiennement confronté à ces apprentis métiers qui ignorent tout du civisme et de la loi régissant ce domaine par manque de formation ou par le comportement néfaste de l’individu lui-même , car la relation humaine dans certains cas, demande une maitrise de soi même et une conduite exemplaire.




L’activité, la plus mal gérée et le plus souvent dénoncé par le citoyen très revendicatif, c’est le moyen de transport des voyageurs qui est  le plus sollicité, que ce soit en taxi ou en bus, les problèmes vécus par le voyageur sont à peu près identiques, car le but principal de certains ‘’taxieurs’’ ou chauffeurs de bus, c’est de s’enrichir le plus rapidement possible et  n’importe comment , en ne tenant  compte d’aucune règle  régissant cette activité des plus honorables où à une certaine époque le client se voyait traité comme un roi et était très bien considéré .Parfois on se demande sur quelle base et sur quels critères la candidature de ces  délinquants a été retenue pour exercer le métier d’exploitant  de ‘’taxieur’’  ou de bus. Le constat est amer, car la plupart des véhicules en question même neufs sont dans un état de saleté déplorable et ne répondent pas aux exigences ni aux normes décidées par le règlement propre au transport. Cet état de fait est indigne et ne reflète pas l’image de notre tradition ni de nos principes fondamentaux recommandés par notre religion qui est l’islam, quant au chauffeur aveuglé par le gain facile, souvent très mal rasé , mal habillé portant  une tenue vestimentaire débrayée , chaussé avec des paires de mules non conseillées à la conduite pouvant provoquer ainsi un accident pouvant être fatal, il enfreint toutes les règles de sécurité en  ne se souciant guère du bien-être du client, et transgressant la loi, il conduit très dangereusement en ne respectant nullement le code de la route. Quant aux bus conduits  la plupart du temps, par des jeunes écervelés très inexpérimentés, ils sont devenus un véritable  danger pour le voyageur compte tenu de leur surcharge et de leur vétusté. A toutes ces infractions constatées, s’ajoute  pour couronner le tout, le tarif des places exigé au client et dont le montant est de la même valeur  et  applicable par  le ‘’taxieur’’ et par le receveur du bus. Que pensent de tout cela les responsables de ce secteur et les autorités concernées, et comment l’étude des dossiers de sélection de ces profanes du métier s’est faite et sur quelle base les tarifs ci-dessus énumérés ont-ils été  décidés, car nul n’ignore que prendre le bus n’est pas aussi confortable que le taxi.    

B.Adda
Mercredi 24 Juillet 2013 - 10:18
Lu 180 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+