REFLEXION

ELLE A REMPORTE LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL DES MILITAIRES : L’Algérie bat l’Egypte militairement

21 ans après avoir réalisé le sacre de champion d’Afrique, en remportant l’édition de la CAN de 1990, qui fut organisé en Algérie, les enfants du pays héritiers de nos martyres renouent avec la grande victoire, tant attendue par le public algérien. Cette fois-ci non par les protégés d’Halilhodzic ni ceux de l’équipe des locaux, mais ce sont nos militaires qui ont créé la surprise par ce grand exploit.



ELLE A REMPORTE LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL DES MILITAIRES : L’Algérie bat l’Egypte militairement
En effet, dans la soirée d’avant-hier, les poulains de Mehdaoui ont remporté la coupe du monde de football des militaires, organisée à Rio De Janeiro, au Brésil, en battant l’équipe quintuple championne du monde de cette catégorie, l’Egypte, en faisant le nécessaire, et en marquant un seul petit but, mais à la méthode des grands, lors de la finale de cette compétition. C’est à la 16ème minute de jeu, suite à un contre construit en milieu de terrain et menée par le talentueux joueurs du Nasr Hussein Day et de l’équipe algérienne olympique, Okbi, sur la gauche, qui a servi son compatriote au MC Oran, et dans l’équipe de Azzedine Aït Djoudi, Sid Ahmed Aouedj, qui plaça le plat du pied droit et transforma la passe en un but. Par ailleurs, et en ce qui concerne le match, l’équipe égyptienne a nettement dominé la rencontre, surtout si on remarque le pourcentage de possession de balle, qui était de 68% à l’issu de la première période, et de 70% à la fin de la rencontre, mais c’est l’Algérie qui a eu le dernier mot. Les protégés de Mehdaoui ont donné une très grande prestation, et ont prouvé, avec leur méthode de jeu, qu’ils étaient vraiment entrain de jouer, non pour l’argent ni le privilège, mais pour les couleurs du drapeau algérien. La rencontre a débuté avec plusieurs attaques égyptiennes qui ont totalement manqué de réussite, en se heurtant à une très solide défense algérienne, très bien organisée, malgré quelques défaillances qui n’ont pas fait beaucoup de mal à notre équipe, mais aussi, en trouvant un gardien de but très solide, appelé Berrefane. L’Egypte continue d’attaquer, mais suite à un ballon récupéré en milieu de terrain, et une attaque menée par le talentueux Okbi, Sid Ahmed Aouedj la conclut avec un but. 1-0 pour l’Algérie dès la 16ème minute de jeu. Les tentatives des égyptiens se multiplient, et nos militaires profitent de la déconcentration de leurs adversaires pour se créer plusieurs autres occasions, dont celles d’Amroune à la 26ème minute, où il éliminera le gardien avec une jolie feinte avant de se redresser et tirer, mais trouvera un défenseur égyptien devant les bois qui empêcha le ballon de rentrer dans les filets, et à la 36ème minute où il lança un boulet de canon, suite à une balle récupérée, mais la parade du gardien égyptien est sur la bonne trajectoire. Du coté égyptien, une très grande occasion d’égaliser s’est volatilisée, après que le défenseur algérien, Mouamar Youcef sauva l’équipe sur la ligne des buts, après une sortie du gardien Berrefane, qui fut éliminé par l’attaquant égyptien, avant qu’il ne fasse une très grande parade, à la manière d’Oliver Khan ou Iker Casillas, à la 37ème minute, suite à un coup franc très bien tiré de Chikabala. Bravo à vous chers enfants de l’Algérie.
C’est avec une très grande volonté et en défendant les couleurs du drapeau algérien que les protégés d’Abderrahmane Mehdaoui ont disputé la finale de la coupe du monde de football des militaires. En plus de cela, c’est en se voyant en face d’un équipe égyptienne qui a, tout le temps, diminué l’Algérie, que nos enfants ont doublé de volonté, et ont arraché la victoire, offrant ainsi le troisième sacre pour l’Algérie depuis l’existence du football dans notre pays, après le tournoi des jeux méditerranéen de 1975, quand l’Algérie a battu la France, au stade du 05 juillet, et la CAN 1990, quand Lekhdar Belloumi et ses coéquipiers remporteront cette édition, organisée en Algérie. Pour ce qui est de la manière dont ils ont joué, ils étaient tout simplement époustouflants, sachant que chaque joueur à eu sa minute de gloire, surtout le gardien de but, Berrefane, qui a joué un très grand rôle lors des dernières minutes, en effectuant de très grande parades, après que ses compatriotes aient usé de toutes leurs forces.

A.Yzidi
Lundi 25 Juillet 2011 - 09:06
Lu 1122 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+