REFLEXION

ELEVES AUX BESOINS SPECIFIQUES : Benghabrit met en valeur les classes "adaptées"



La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a mis en exergue, lundi depuis Tindouf, l’importance des classes "adaptées" aux élèves aux besoins spécifiques, en tant que moyen de traitement pédagogique. "Le ministère de l’Education nationale salue pareille initiative, maillon dans le traitement pédagogique, et entend généraliser cette expérience à l'ensemble des établissements du primaire à travers le territoire national", a-t-elle affirmé alors qu'elle se rendait à une classe "adaptée" regroupant une dizaine d’élèves à l’école Fadila Sâadane de Tindouf. Mme Benghebrit qui a indiqué que ces classes contribuent au développement de l’assimilation chez cette catégorie de scolarisés, a estimé que le dépistage des troubles dont souffrent certains écoliers n’est pas suffisant et qu'il appartenait aux enseignants d’opérer un "traitement selon des méthodes pédagogiques". Les classes adaptées sont destinées aux scolarisés manifestant de simples infirmités entravant leur cursus scolaire, a-t-on signalé. La ministre a relevé, par ailleurs, que l’augmentation du budget alloué à son département par rapport à ceux d’autres secteurs traduit "le soutien du gouvernement au secteur de l’Education nationale". Elle a en outre indiqué que les efforts sont axés présentement sur la numérisation de différentes opérations, dont celle du recrutement par le recours aux inscriptions par Internet mettant fin à l’ancienne méthode aux lourdes charges financières. Le secteur accorde une "grande importance" à la formation et l’accompagnement pédagogiques pour l’amélioration des résultats pédagogique, une des priorités du secteur, a ajouté la ministre. Mme Benghebrit a, lors de sa tournée à Tindouf, visité l’école primaire Mohamed El Yazid de Tindouf où elle s'est enquise des conditions de scolarisation, notamment au sein des classes préparatoires, de l’informatisation des établissements et de l’exploitation de l’Internet, avant de suivre un exposé sur les opérations d’extension des salles et d’électrification des structures pédagogiques, notamment celles du cycle primaire. Inaugurant un service de la médecine de travail offrant ses prestations à près de 1.500 affiliés du secteur de Tindouf, elle a indiqué que son département s’emploiera, en coordination avec le ministère de la santé, à encadrer cette structure qui dispose d’un pavillon de psychopédagogie, de médecine générale et d'une salle de soins. La ministre de l’Education nationale devra présider, dans le cadre de sa visite dans la région, des réunions avec les partenaires sociaux et cadres locaux du secteur.                   

Nadine
Mardi 15 Novembre 2016 - 16:25
Lu 169 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+