REFLEXION

ELECTRICITE : L’Algérie s’engage dans le développement de l'énergie photovoltaïque



Le nouveau programme des énergies renouvelables, adopté récemment par le gouvernement, misera sur le photovoltaïque à grande échelle dans la génération électrique, selon les grands axes de ce projet présenté mardi lors de la 19ème journée de l’énergie, organisée par l’Ecole nationale polytechnique (ENP). La consistance de ce nouveau programme actualisé porte sur la production de 22.000 MW dont 13.575 MW de solaire photovoltaïque, 5.010 MW d’éolien, 2.000 MW de solaire thermique, 1.000 MW de biomasse, 400 MW de cogénération et 15 MW de géothermie, selon les données du Centre national des énergies renouvelables (CDER) présentés lors de cette rencontre.L’ancien programme, qui a fait objet de révision par le gouvernement en application des orientations du Président de la République, portait sur la réalisation de 12.000 MW d’électricité tirés des énergies renouvelables et destiné au marché national avec la perspective de produire, en plus, 10.000 MW pour l’exportation si les conditions pour ce projet seraient réunies. La révision du programme national a porté essentiellement sur le développement du photovoltaïque et de l’éolien à grande échelle, l’introduction des filières de la biomasse (valorisation des déchets), la cogénération et la géothermie, selon les précisions du CDER. Toutefois, les projets du solaire thermique seront reportés à 2021, mais le gouvernement s’est fixé l’objectif de réaliser 4.500 MW du programme d’ici à 2020, dont 3.000 MW de photovoltaïque. La concrétisation de la totalité de ce plan ambitieux permettra d'atteindre, à l’horizon 2030, une part de renouvelable de 27% dans le bilan national de production d’électricité. Les capacités en énergies renouvelables seront installées selon les spécificités de chaque région, d’après le CDER. Ainsi dans la région du sud du pays, par exemple, le programme prévoit l’hybridation des centrales électriques fonctionnant au gaz, alors que dans la région des Hauts-plateaux, il projette de construire des centrales solaires et des éoliennes. Conformément à la réglementation en vigueur, la réalisation de ce programme est ouverte aux investisseurs nationaux et étrangers. Le nouveau programme prévoit aussi un mécanisme d’encouragement basé sur les tarifs d’achat garantis: le producteur d’énergie renouvelable bénéficie ainsi de tarifs d’achat qui sont garantis pour une durée de 20 ans pour les installations en photovoltaïque et en éolien. Outre le cadre général régissant le développement de l’investissement, ce programme prévoit des soutiens directs et indirects aux énergies renouvelables.       

Ismain
Vendredi 24 Avril 2015 - 17:31
Lu 341 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+