REFLEXION

ELECTIONS SENATORIALES A MOSTAGANEM : C’est aujourd’hui, l’heure de vérité. L’urne contredira tous les pronostics.

Aujourd’hui, le siège de l’APW de Mostaganem accueillera l’ensemble des élus locaux des assemblées communales et de wilaya pour prendre part au renouvellement partiel de la haute chambre. Le sénateur sortant, M. C. Kaid d’obédience RND, laissera son siège tant convoité à l’heureux candidat, parmi les cinq prétendants en lice.



L’on note la candidature des cinq élus, tous membres de l’APW, M. Maizia M. (RND), M. Kaibiche A. (FLN), M. Makboul H. (FNA), M. Benslimane O. (HMS) et M. Soltani B. (candidat indépendant). Aujourd’hui, en fin de journée, l’urne dévoilera son verdict qui contredira certainement tous les pronostics. Depuis le dépôt des dossiers des candidatures, chacun des prétendants au poste de sénateur a mené la campagne à sa manière pour essayer de s’assurer de la loyauté du maximum des grands électeurs, tous les stratagèmes sont permis pour convaincre les grands électeurs. Les candidats n’ont pas chômé, dès l’annonce de leurs candidatures, ils se sont mis à contacter les élus pour les convaincre de leur projet. La campagne a été menée sans répit et ne prendra fin qu’à l’ultime heure de cette journée fatidique. Selon des observateurs de la scène politique, tout semble permis, puisque les magouilles allaient bon train pour l’achat des voix et des promesses. Les privilèges sont monnaie courante dans cette campagne pour accéder au podium. Toutefois pour certains observateurs de la scène politique locale, le candidat du RND, M. Maizia Mansour, est donné favori dans cette élection au vu de plusieurs paramètres à commencer par l’avance importante qu’il détient vis-à-vis de ses adversaires entre autres le nombre d’élus détenus au niveau de la wilaya par le parti et la discipline apparente de ces derniers. Ils sont au nombre de 142 en plus du renfort probable des élus du parti des travailleurs dont la direction nationale a préféré soutenir le RND pour la conquête du sénat. Ceci demeure possible à condition que la discipline partisane soit de mise et respectée par l’ensemble des élus. D’autre part, le FLN entame ces élections en rangs dispersés après la dissidence du P/APW, M. Soltani B, et qui se présente comme le second candidat du FLN. Les plus optimistes de la classe politique prédisent une probable et cuisante défaite du FLN vu l’indiscipline et les divergences qui y sévissent. Concernant les autres formations politiques en lice à savoir le FNA et le MSP qui ne disposent pas d’assez de voix au niveau des instances locales par rapport aux grosses cylindrées à l’image du FLN et du RND, l’heure est à la sérénité et l’espoir. Ils voient leurs chances intactes et espèrent créer la surprise vu les efforts déployés par leurs candidats sur le terrain et les promesses reçues. Côté citoyens, les élections sénatoriales restent un non événement. Ce rendez-vous politique ne semble pas susciter l’intérêt des citoyens laminés par la hausse galopante des prix et effrayé par la pandémie de la grippe porcine dont le nombre de victimes ne cesse d’augmenter chaque jour. Sous d’autres cieux, l’événement aurait peut-être, donné lieu à de chaudes empoignades et attiré plus d’attention.

Abdelwahab Adda
Lundi 28 Décembre 2009 - 23:01
Lu 748 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+