REFLEXION

ELECTIONS LOCALES A MOSTAGANEM :Le rêve brisé des islamistes

Alors que la campagne électorale avance à petits pas timides à Mostaganem à l’instar des autres wilayas, le spectre de l’abstention plane toujours sur ces élections et qui risquerait de devenir un délit aux yeux des autorités, vu les sanctions infligées à l’encontre de ceux qui ont appelé au boycott des dernières législatives; les résultats de ces élections signeront sans doute l’acte de décès de plusieurs partis politiques sur la scène politique algérienne.



ELECTIONS LOCALES A MOSTAGANEM :Le rêve brisé des islamistes
Les islamistes semblent aller vers un revers, ne pouvant plus se présenter dans les 32  communes  que compte la wilaya, ils  arrivent  ainsi en quatrième  position après le FLN, le RND et encore le jeune parti de Amara Benyounes, le MPA. Les partis MSP, El-Islah,  En-Nahda  et le FC de Menacera, après la fin de la lune de miel de l’alliance de l’Algérie verte sont déboussolés par le spectre de l’abstention et le spectre du fantôme d’Amar Ghoul qui plane sur leurs campagnes. En rangs dispersés et une cagnotte financière vide due à l’évasion des hommes d’affaires du MSP vers le TAJ, les islamistes ne pourront prédire une campagne électorale à la fanfare. Même si ces partis  islamistes ont de leur côté dénoncé "une manipulation" des élections par l’administration, en estimant que les résultats officiels du  prochain scrutin pourraient pousser la population "à l’abstention", les autres partis qui sont dans la même course électorale ne semblent guère  s’intéresser aux discours des islamistes , pour eux le choix est fait ; prendre en otage quelques communes mieux que rien. Fidèle à sa ligne, le F.L.N. à Mostaganem, à l'approche de chaque échéance électorale, se distingue par des altercations et des tiraillements de tous les côtés.  Mais on ne craint rien pour le FLN de Belkhadem, son ange le protège toujours de ses adversaires. Alors que le parti s’est vu divisé en trois franges avec trois listes de candidats aux APC et l’APW, et que chacun de ces chefs de files soufflait le mot à ses compatriotes que sa liste est la seule liste légitime aux yeux de la centrale, sans ouvrir la parenthèse sur le prix à payer pour y figurer, le cheikh Belkhadem qui connait tous les rouages de ses soi-disant fidèles, a décidé de fusionner les trois listes en une seule et fait ainsi un terme à la pagaille qui aurait pu déstabiliser le FLN à Mostaganem.

Riad
Mercredi 7 Novembre 2012 - 01:00
Lu 664 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+