REFLEXION

ELECTIONS LOCALES A MASCARA :On prend les mêmes et on recommence ?

Dans le cadre de la projection du prochain film de Carnaval Fi Déchera, il n’est pas difficile pour les partis FLN, RND ou l’AAV de chercher de nouveaux candidats-acteurs, il est plus pratique pour ne pas effarer le calme des spectateurs-électeurs de reconduire les mêmes comédiens pour continuer la suite de cette série de « Tbehdila » , pour authentifier une nouvelle fois le nouveau slogan politique des algérien : On prend les mêmes et on recommence ?



ELECTIONS LOCALES A MASCARA :On prend les mêmes et on recommence ?
Ainsi, pour la stabilité des communes à travers le pays ; les prochaines assemblées élues à l’issue du scrutin du jeudi 29 novembre  ne devront pas connaitre de bouleversements majeurs puisque les mêmes élus seront  repêchés par leurs partis pour chapoter les listes de candidatures. Certaines  de ces personnes sont toujours indispensables, malgré leur médiocrité sinon comment allons nous expliquer le phénomène que connait notre Wilaya. Certains élus qui ont montré durant leur mandat toute leur incompétence, se voient encore utile, ils quittent leur premier parti qu’il le traite de tous les noms, comme si le parti est responsable de leur incompétence et leur négligence envers les citoyens, et préfèrent tout simplement  changer de sigle et se présenter sous un nouveau costume pour tromper l’opinion. Notre étonnement était si grand quand on a vu que les militants du FLN et du RND ont déserté leurs partis pour venir agrandir les rangs du nouveau parti du « TEDJ », ces messieurs veulent se cacher derrière M. Amar GHOUL, un cadre de l’Etat propre , ce parti qui cherche encore  à avoir des ailes pour voler se trouve déjà entre les mains des rapaces qui veulent noircir son image comme ce fut le cas pour le reste des partis. Que ces  messieurs sachent que ce n’est pas les partis qui sont si mauvais, mais les personnes qui remplissent leurs rangs, ces opportunistes qui ne s’arrêtent pas de porter atteinte à l’image de l’Etat Algérien, Notre pays a besoin de ses enfants, mais en hommes intègres qui cherchent l’intérêt de leur pays avant les intérêts personnels, le peuple en a marre de voir les mêmes figures avec les mêmes habitudes, soyons sincère et sachant choisir les hommes qui peuvent donner du renouveau, prenant l’exemple sur nos voisins Arabes et sur les Européens, ou un député peut discuter toute une loi, un sénateur peut présenter des arguments valables pour arrêter ou faire démarrer un projet. Nos élus dans leurs majorités ne cherchent pas à discuter des problèmes que vivent leurs Wilaya, ils se contentent d’être présents durant les visites des membres du Gouvernement sur le terrain puis c’est l’éclipse, alors que les Responsables locaux de l’Administration jouent leur rôle. Qui parmi nos élus a pris en charge un malade grave, qui a étudié un cas de logement grave, qui s’est inquiété de la propreté de la ville, l’esthétique de la ville, l’état des rues, le manque de souk, le manque de parking de stationnement, l’état de  dégradation de certains établissement scolaires ? Personne sauf le wali ou son exécutif, donc a quoi sert un élu ?

B.Boufaden
Mardi 2 Octobre 2012 - 23:00
Lu 337 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+