REFLEXION

ELECTION PRESIDENTIELLE : 42 candidats en rude épreuve face à Bouteflika

Dans l’espoir de briguer un mandat de magistrature suprême du pays, 42 personnalités entre chefs de partis et indépendants se sont donnés, déjà, rendez-vous pour une course à la présidentielle d’avril 2014, qui s’annonce difficile et ambiguë



En rude épreuve face au président-candidat Bouteflika, 42 candidats sont depuis quelques jours  en quête des 60.000 signatures d’électeurs ou 600 d’élus locaux pour ficeler leurs dossiers de candidatures. Pour les uns, qui croient toujours  au soutien de certains fractions politiques, l’opération, ne sera qu’une simple question de « Bakchich » ou de services rendus, mais pour les autres candidats amateurs, ça sera le test le plus difficile de leur vie .Mais pour les deux, s’assoir sur le fauteuil d’El-Mouradia , est de l’imagination si Bouteflika fera partie du jeu électoral. Alors que le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature pour l'élection du président de la République est fixé par le Conseil constitutionnel, le 4 mars 2014 à minuit, le temps et la chance  jouent  encore en leur défaveur. Effectivement, le 4éme mandat de Bouteflika se précise de jour en jour, et s’il vient de se confirmer comme l’a révélé certains cercles politiques que la date retenue pour l’annonce de la candidature du président  Abdelaziz Bouteflika serait au plus tard, le 31 janvier 2014, l’espoir de ces candidats de briguer un mandat présidentiel, va s’évaporer dès l’annonce des résultats du scrutin. En attendant que le Président sortant, brise le silence, les 42 candidats à la présidentielle en phase de collecte de signatures, et dont chacun d’eux se voit déjà en costume de Président avant même le commencement de la campagne électorale - qui débutera, le 23 mars prochain, 25 jours avant le scrutin conformément à la loi électorale et s'arrêtera trois jours avant le vote-, sont déjà à bout de nerf et de force , guettant la candidature de Bouteflika. Enfin, pour l’administration algérienne , la machine électorale est en marche , la commission de la préparation des élections est déjà nommée et installée  , ainsi que les autres commissions, à savoir « la Commission nationale de supervision de l’élection présidentielle CNSEP », composée exclusivement de magistrats désignés par le Président de la République et la Commission nationale indépendante de surveillance de l’élection présidentielle CNISEP, composée de partis politiques et de représentants des candidats libres, sont en cours d’installation.

Rym.B
Mercredi 22 Janvier 2014 - 17:55
Lu 187 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+