REFLEXION

EL YOUSSOUFIA (TISSEMSILT) : Les habitants dénoncent la précarité

Malgré sa position stratégique, lui permettant un développement local record, la commune d’El Youssoufia qui est située sur la RN14 à 70 km du chef-lieu de Tissemsilt reste, malheureusement toujours maintenue dans une léthargie fastidieuse.



Mine de rien, dès notre rencontre avec ces soi disant oubliés du développement, les habitants de cette localité ont brisé les murs du silence, pour réclamer l’amélioration de leur cadre de vie. «Nous habitons un chef-lieu de commune considéré jusqu’ à nos jours comme un fief sauvage relativement chaud où en plus des bêtes sauvages dont les sangliers et les chiens errants, le reste des groupuscules de terroristes continuent de rôder parfois dans la localité et pourraient à tout moment agir comme une bête blessée tout en investissant nos quartiers obscurs. Donc, l’éclairage public est plus qu’un droit», argumentent nos interlocuteurs. «Hormis l’inexistence d’un lycée et d’un centre de formation professionnelle, l’absence du service de maternité, de l’imagerie médicale dans notre polyclinique et d’une ambulance nous causent des préjudices accablants surtout que le chômage fait toujours ravage dans cette commune» déplorent ces habitants.  Le logement, les routes sont parmi tant d’autres déficits qui attendent un remède de cheval. Notre petite virée dans cette ville nous a fait voir des logements qui sont en cours de réalisation et seront probablement distribués aussitôt leur achèvement. En ce qui concerne la couverture médicale, les responsables souhaitent, tout comme les concitoyens que la situation va changer et l’isolement de leur commune ne sera qu’un mauvais souvenir et dans pareils cas, la balle est dans le camp du premier responsable de la wilaya pour donner un bon coup afin d’extirper cette bourgade de la misère et du retard que les habitants subissent depuis longtemps, aussi, ils aspirent à la réaction positive des responsables concernés afin de soulager des citoyens que le transport avait aggravé leur malaise.    

A. Ould El Hadri
Samedi 13 Juin 2015 - 17:50
Lu 138 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+