REFLEXION

EL MACTA, SOUS LES EAUX : Six familles nomades évacuées par « zodiac »

La zone humide d’El Macta, d’importance internationale depuis le 02 Février 2001 (traité de Ramsar), fortement marécageuse, n’a pu résister longtemps aux crues de deux rivières de Sig et l’Habra provoquées par les intempéries, qui la traversent et qu’elles ont totalement envahie.



Entouré de marais s’étendant sur une superficie de 20 000 hectares partiellement drainés entre 1958 et 1962, la zone marécageuse subsistante de la Mactaa  a  constitué  une réserve naturelle, où la faune et la flore, sont en principe protégées. Malheureusement,  cette dernière  reste à ce jour, squattée tout le long de l’année, par des nomades qui l’utilisent à des fins de pâturage, en raison de la végétation et verdure qui l’entourent. Hélas, ces derniers ont été surpris par les eaux en furie qui ont emporté leurs campements sur leur passage.  En  ce sens, les 06 familles  nomades établies sur la zone marécageuse, ont failli périr, sous les eaux, provenant de deux rivières  affluentes  à savoir, (le Sig et l’Habra) qui traversent la zone en question, ils n’ont eu la vie sauve, que grâce à l’intervention urgente des plongeurs de l’unité de la protection civile de la Salamandre à Mostaganem. L’opération de sauvetage des nomades, supervisée par le directeur de wilaya de la protection en personne  a nécessité l’utilisation  de deux embarcations  pneumatiques de type « zodiac », afin de les évacuer et les mettre, loin hors de tout danger de noyade. Notons qu’il y a eu également l’aide de tracteurs à remorque, pour les mettre en un endroit sûr loin de la zone inondée. Le secours s’est soldé par les 43 membres composant les 06 familles, occupant une partie de la zone, et les campements ont été partiellement engloutis par les eaux, dont le niveau d’eau a dépassé le mètre. Quant aux 03 handicapés, ils ont été transportés chez des proches, résidents à la localité d’Ouled Senouci, distante de quelques kilomètres du lieu inondé. Les plongeurs, après avoir évacué les personnes, se sont occupés à déplacer les bêtes (brebis, agneaux, etc..), estimées à un total avoisinant les 500 têtes de bétail.

L.Ammar
Mardi 24 Janvier 2017 - 18:36
Lu 238 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-11-2017.pdf
3.83 Mo - 18/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+