REFLEXION

EL HAMRI : Le marché devient un dépotoir



Le marché des fruits et légumes à El Hamri, semble être l’endroit le plus sale et où règne un désordre indescriptible. Avec des vendeurs délaissant leurs boxes pour étaler leurs produits à l’extérieur, n’importe comment, des rues environnantes envahies par des marchands illicites, une circulation en permanence engorgée au niveau de l’avenue Lamur et une cacophonie à casser les tympans les plus solides. Cet espace est à classer parmi les plus désordonnés de la ville d’Oran. Cette situation n’est pas de tout repos pour les élèves des deux écoles, Becheri Mohammed Belkacem et El Baïrouni, qui se trouvent dans le périmètre du dit marché. La saleté en ces lieux est si criarde que l’air ambiant est irrespirable, notamment devant l’entrée de l’école Becheri Mohammed qui est devenue un véritable dépotoir à ciel ouvert où sont entassés tous les jours les détritus du marché. En ces journées de canicule, une odeur pestilentielle a envahi les alentours de cet établissement scolaire qui se situe pourtant, face au grand stade Zabana, au niveau d’un rond-point très fréquenté. En plus des saletés entassées là, un aliéné, en liberté, a mis le feu aux ordures et les flammes ont embrasé une partie du mur d’enceinte de l’école, menaçant la niche où est placé le compteur à gaz de l’établissement scolaire. Cet état des lieux a fait sortir de leurs gonds de nombreux citoyens du quartier, notamment les parents des élèves de cette école qui se demandent, quand la salubrité règnera enfin à cet endroit. Les autorités compétentes du secteur urbain El Hamri sont appelées à prendre les mesures qui s’imposent pour que ce coin retrouve sa propreté d’antan pour le bien des enfants et des riverains.                      

Medjadji. H
Mardi 30 Juillet 2013 - 21:49
Lu 130 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+