REFLEXION

EL ARICHA (TLEMCEN) : Le village de Haoud Atallah manque de structures socio-culturelles



Le village de Haoud Atallah à vocation agro pastorale, situé à 30 km de la ville de Sebdou et à 40 km du chef lieu de la commune de El Aricha, habité  par une cinquantaine de familles manque de structures socio-culturelles avons nous constaté sur place cette fin de semaine lors d'une visite de proximité menée par les correspondants de presse de la wilaya de Tlemcen. Dans ce contexte, les citoyens et responsables d'associations rencontrés sur place, nous ont fait par de leurs doléances notamment la dotation de ce village d'une ambulance, la construction d'une mosquée, la clôture du cimetière, de l'électrification rurale, le gaz de ville, aménagement urbain, l'électrification du château d'eau car il fonctionne actuellement qu'avec du mazout. En plus, et pour le désenclavement, ils ont demandé la réalisation d'un pont, car, à chaque chute de pluie ils ne  peuvent plus se déplacer vers l'autre côté du village, un programme d'arbres fruitiers rustiques, pistes, habitat rural, aides aux fellahs par des prêts, énergie solaire etc. Par ailleurs, le président de l'assemblée populaire communale d'El Aricha, qui est arrivé sur place a répondu aux attentes exprimées par les citoyens et aux questions posés par les correspondants de presse. Il dira, en tant que premier responsable de l'exécutif communal et élu, je ferais de mon mieux pour la concrétisation de ces projets selon les moyens disponibles et en collaboration avec les autres services concernés. Dans cette même optique de la visite dans la région steppique, il a été constaté qu'il y a  des familles qui vivent depuis des années dans des tentes, dans une situation indescriptible. Leurs enfants, pour se scolariser, se rendent à pieds des kilomètres, et pour se soigner, et parfois c'est l'infirmier du coin qui vient leur rendre visite. S'il y a des personnes qui dépensent sans compter pour fêter le réveillon, il y  a d'autres dans l'Algérie profonde qui manquent de tout et ne rêvent que de vivre comme les autres?     

Gadiri M.
Dimanche 4 Janvier 2015 - 16:58
Lu 425 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+