REFLEXION

EFFONDREMENT PARTIEL D’UN IMMEUBLE A MOSTAGANEM : 9 familles en danger de mort

Neuf familles habitant l’immeuble sis au 01 rue Touhami Abdelkader viennent de vivre les pires moments de leurs vies. Des pans entiers de l‘immeuble qui les abrite, se sont écroulés avant-hier soir sur leurs têtes. C’est au niveau des deux étages qu’un effondrement partiel s’est produit. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer, mais les dégâts sont considérables.



EFFONDREMENT PARTIEL D’UN IMMEUBLE A MOSTAGANEM : 9 familles en danger de mort
Pris de panique les résidants sont sortis dans la rue pour constater l’ampleur des dégâts et ensuite revenir à leurs appartements la peur au ventre. Selon l’un des résidants, les services de la protection civile ont classé ce bâtiment à risque. Après inspections ils ont invité les résidents à quitter les lieux ; le bâtiment pouvant s’effondrer à n’importe quel moment. Un ingénieur en  urbanisme rencontré sur les lieux, a, quant à lui, dressé un constat alarmant sur l’état délabré du bâtiment et du danger qu’il peut représenter pour les résidents. Selon lui, les résidants doivent quitter les lieux dans les plus brefs délais au risque de se voir piégés. Les multiples études ont démontré que vivre et résider dans ce bâtiment insalubre était devenu impossible et qu’il a déjà été classé parmi les bâtiments vétustes et doit être évacué dans les pus brefs délais et la priorité revient aux résidents actuels. Il est à signaler que ce bâtiment est constitué de 02 étages où 9 familles résident. Après  cet effondrement survenu le soir, quelques familles ont déjà quitté les lieux momentanément de peur que la situation ne s’aggrave tandis que d’autres sont restées n’ayant pas d’autres endroits où loger à part ce bâtiment qui se dégrade de jour en jour. Un des résidents nous a signalé que les conditions de vie sont insupportables au rythme des hivers qui se succèdent et deviennent de plus en plus froids et rigoureux. Les résidents vivent avec la peur constante d’un effondrement inattendu. De ce fait, les 9 familles réclament l’intervention des autorités concernées dans les plus brefs délais, leurs vies étant menacées à chaque instant. D’autres familles vivent le même calvaire. Nous pouvons citer le cas des familles qui résident de l’autre côté de l’immeuble à la rue Touil Mohamed, dans des habitations  vieilles de 40 ans qui furent érigées pendant l’ère coloniale, plusieurs experts en urbanisme  ont averti du danger potentiel que représente ce bâtiment. Il est à noter que la plupart des bâtiments construits pendant la période coloniale n’ont pas été restaurés depuis et constituent un danger permanent. Ces bâtiments peuvent s’effondrer à tout moment,  quelques pluies et vents pourraient suffire à provoquer l’irréparable. Il est donc devenu primordial d’y remédier sachant le danger que représentent ces immeubles  pour ses habitants sans défense,  personnes âgées, femmes enceintes et  enfants.                                   

K. Nour
Mercredi 5 Janvier 2011 - 11:09
Lu 991 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+