REFLEXION

EDITO : Touche pas à mon pays



L’acharnement médiatique contre l’Algérie est entré dans une nouvelle phase. Alors qu’auparavant seuls les médias marocains et quelques médias français lançaient des rumeurs sur la stabilité des institutions de l’Etat, voilà que les forces occultes hostiles à l’Algérie achètent des espaces ‘’publicitaires’’ dans des journaux américains pour bien relayer les rumeurs et leur donner plus de crédibilité. Le magazine américain Newsweek n’est pas à sa première tentative pour perturber les préparatifs des élections législatives. Ce magazine nous a habitués à de tels articles, objet d’un bon de commande des forces déstabilisatrices de la région. Cette fois-ci, l’opération de dénigrement a été lancée étonnamment, simultanément, aux Etats-Unis, en France, au Maroc et malheureusement en Algérie. Des titres de presse ont, en effet, participé naïvement ou volontairement au dernier acte d’hostilité contre leur pays alors que leurs responsables résident en Algérie et peuvent vérifier, via leurs sources à l’intérieur des institutions de l’Etat, la véracité des informations publiées par les médias étrangers. Mais rien de cela n’a été fait et ils ont pris les articles publiés pour des versets du Saint Coran qui ne peuvent absolument pas être contestés. La réponse du département de Ramtane Lamamra  ne s’est pas fait attendre et on a compris que c’est les mêmes lobbies qui sont derrière ; les néo-colonialistes. Les soi-disant analyses, qu’elles soient ‘’sourcées’’ en France, aux Etats-Unis ou dans tout autre pays, ‘’ne résistent pas à une analyse élémentaire prenant en compte l’Histoire héroïque du peuple algérien et son attachement indéfectible à son indépendance et à la non-ingérence dans ses affaires intérieures’’, a-t-on répliqué. Il faut le dire que la publication des rapports dénigrant l’Algérie est intervenue dans un contexte ‘’spécial’’ pour le voisin de l’ouest qui a intégré l’Union Africaine. La coordination est flagrante entre les deux rives de la méditerranée pour faire pression sur notre pays afin de le pousser  à abandonner ses principes et accepter d’être l’arrière-cour du sionisme comme c’est le cas pour le voisin de l’ouest.  

Rachid M.
Mercredi 8 Février 2017 - 19:28
Lu 150 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-10-2017.pdf
4.09 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+