REFLEXION

EDITO : La morale bafouée



On dit de la morale bafouée qu’elle proviendrait probablement d’une démission collective des parents, d’une majeur partie de la société, pourquoi pas de l’abandon pur et simple de certains éducateurs, probablement enseignants, ou autres animateurs dont la mission prioritaire est l’éducation et la moralisation des jeunes et moins jeunes. Le temps avance assez vite ne laissant aucune alternative ni occasion à notre consortium actuel de prendre en charge cette question capitale de moralité qui doit passer automatiquement par l’initiation de nos valeurs et moralités, dont certaines sont hélas bafouées, également par certaines lois fondamentales qui doivent être strictement observées et respectées en toutes circonstances. Cette façon d’agir et même de voir les choses du bon côté, on la rencontre rarement hormis chez des gens très convaincus à la recherche de la stabilité sociale, persuadés de la réalité palpable, d’où la fameuse expression ‘’ ce qui conduit au bien-être de l’individu ou de la société est moralement bon, et tout ce qui lui est nuisible est moralement mauvais.’’ Le but tant recherché par cette catégorie sociale éclairée, c’est l’apport d’une attention très particulière à tout ce qui est relatif aux valeurs morales excellentes censées représenter les signes d’un grand bonheur et d’une réussite tant espérée pour les générations moralement bien éduquées, et pourquoi pas pour les autres, celles qui sont marginalisées, qui se marginalisent elles-mêmes, ou qui croient l’être. Contrairement à ça, tout un chacun est conscient de la dangerosité à laquelle les gens s’exposent, quand il s’agit de la perte progressive de nos valeurs (traditionnelles sociales et religieuses, mêmes identitaires), qui, malheureusement comme il est regrettable de le constater, favorisent l’escalade de la violence et le taux de criminalité, menant souvent à l’exclusion sociale. Tout espoir n’est pas totalement perdu pour y remédier à un tel état de fait, vu que la confiance pour le changement peut avoir lieu avec des citoyens sages très bien éclairés, et c’est tout le sens de la bonne moralité tant recherchée.

Benyahia Adda
Dimanche 13 Août 2017 - 18:33
Lu 232 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 17-10-2017.pdf
8.41 Mo - 16/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+