REFLEXION

EDITO : Francophiles : appuyer sur le bouton



Ces jours-ci, les francophiles algériens redoublent d’efforts pour faire échec à toute tentative  des autorités algériennes de se libérer de ce qui reste de l’héritage colonial et retrouver enfin notre vrai héritage islamique, arabe et berbère. On les voit, ces francophiles, polémiquer dans les journaux et autres sites d’informations et mettre en doute l’utilité de toute initiative des pouvoir publics ayant trait à l’identité nationale. Ils sont ouvertement contre l’arabité, contre la construction des mosquées et contre le voile ‘’traditionnel soit-il ou islamique’’. Ils nous disent qu’il nous faut adopter les valeurs françaises parce qu’elles sont universelles. Le simple Algérien ne comprend pas comment les valeurs françaises sont devenues universelles ? Et pourquoi il y a des gens qui défendent des valeurs qui ne sont pas les leurs. Ces gens dénigrent même leur algérianité, quand ils écrivent Français c’est avec un ‘’F’’ en majuscule, tandis que algérien est écrit avec  un petit ‘’a’’ en minuscule. Algérien ou Français ne sont-ils pas des noms propres ou la grammaire est-elle ‘’raciste’’ ? À Alger, les francophiles se sont élevés contre la construction de la Grande Mosquée parce que son minaret supprimera du paysage algérois la Basilique Notre Dame d’Afrique. Ils ont donné l’alerte parce que la langue française recule à leurs yeux au profit de l’anglais et même de l’espagnol. Pour eux, la langue arabe et l’Islam sont  responsables de tous les maux de l’Algérie et que le peuple doit renier ses racines, traditions, coutumes et valeurs pour aspirer à la modernité. Ces francophiles oublient que c’est une question de mentalité ; l’Algérien reste un Algérien ‘’musulman, chrétien ou athée’’, ici ou ailleurs, il ne changera pas. Les valeurs musulmanes sont mieux enrichies en règles de conduite que celles dites universelles, mais que faire la ‘’kibla’’ est à Paris et non à la Mecque. En temps de crise, nos francophiles font la promotion des produits français et contestent toute mesure ou loi qui pénalise l’industrie ou l’agriculture française. Une question se pose : qui donne les ordres à ces francophiles, car ils agissent remarquablement en même temps, comme si on a appuyé sur un bouton.  

Rachid M.
Vendredi 24 Février 2017 - 15:42
Lu 140 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-08-2017.pdf
3.58 Mo - 23/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+