REFLEXION

EDITO : Faut-il faire bouger les lignes



Il semblerait que personne ne pense aux handicapés, qui se retrouvent aujourd'hui dans une situation catastrophique, sans que le gouvernement n'intervienne condamnant le secteur de la solidarité à la déperdition. Quant au discours des responsables celui-ci reste ambigu et ne donne aucune réponse concrète aux difficultés quotidiennes vécues par les personnes en situation de handicap et leurs familles, afin de leur garantir une égalité de traitement et ce à travers tout le territoire national, mais pour l'instant, on ne peut que dresser un sombre état des lieux. Les promesses pour prendre en charge cette frange, sont en décalage avec les discours rassurants des pouvoirs publics, car le bilan reste mitigé au regard de la situation de nos handicapés et qui ne prête point à l'optimisme alors que l'état est censée les aider à s'intégrer dans la société, "Force est de constater que l'esprit d'inclusion sociale porté n'a pas encore pénétré toutes les strates de notre société", nous dira un père, sur "le choix d'une société inclusive pour tous". La situation est entachée par la persistance de difficultés que les avancées mettent paradoxalement en lumière". Autre constat de "réels obstacles" en matière d'accessibilité voire des "réticences et crispations du milieu scolaire et des familles d'autres élèves" face à l'accueil réservé à l'école aux enfants handicapés. "L'accès à l'emploi et la promotion professionnelle sont freinés par le faible nombre de personnes handicapées qui bénéficient réellement des dispositifs de formation", Concernant le mode d'attribution de l'allocation, il reste en deçà des aspirations de certains parents complètement démunis et du retard cumulé pour la perception de cette indemnité. Interrogé un parent mécontent, il dira que notre société est beaucoup à blâmer, dans son comportement vis à vis de nos enfants, en excluant cette catégorie de population et le handicap est en ce sens exemplaire. Aussi, faut-il faire bouger les lignes et être "un accélérateur" pour que "les choses changent".

Rachid M.
Mercredi 5 Avril 2017 - 08:00
Lu 126 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-08-2017.pdf
4.19 Mo - 20/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+