REFLEXION

EDITO : En aucun cas cacher la vérité et la réalité



L’homme quel que soit son statut qui ne manque pas d’esprit, d’initiatives et de repartie, répond à tous les coups et ne succombe pas facilement aux complots préparés par ses détracteurs, il ne tombe pas aussi facilement sous les coups portés par un nombre incalculable d’ennemis. C’est un peu comme l’histoire du chêne et du roseau de Jean de la Fontaine, je cite : ‘’ …Le plus terrible des enfants, que le nord eut porté jusque-là dans ses flancs. L’arbre tient bon, le roseau plie. Le vent redouble d’efforts, et fait si bien qu’il déracine qui de la tête au ciel était voisine…’’    Évidemment, le roseau plie mais ne casse pas, il faut reconnaître avec objectivité les succès certains qu’un homme seul sur le terrain peut entreprendre, n’attendant rien de personne, allant toujours de l’avant sans aucune crainte. Hélas, dans notre monde actuel, c’est un peu tout à fait spécial, il y a le bon qui bien sûr est bon pour lui-même et pour toute la société, il y a aussi le mauvais celui qui souille tout ce qu’il touche. Quand il s’agit de bonté, il ne faut en aucun cas cacher la vérité et également la réalité prouvant les faits et gestes dans l’état d’une nature, ou bien d’un concept et/ou bien sûr la vision de chacun, où tout un chacun peut se faire une idée sur la bonté de l’individu qui agit pour le bien-être d’autrui  tout en étant au service de la société et en aucun cas pour lui-même. Le mauvais quant à lui n’est autre que celui qui nuit à toute la société tout en se détruisant lui-même, ne se souciant que de sa propre personne et de ses intérêts propres, mais gare à la chute au moment venu, elle sera de graves conséquences. Mais, toute réflexion faite, il est possible de distinguer entre la bonté et le mal, cette différence entre les deux et qui peut aussi signifier une question se traduisant pour les uns de division, dont les avis sont départagés d’une opinion à une autre. Pour d‘autres, la conception morale de la bonté ne peut advenir qu’avec le développement de la bonté de la raison et des sociétés (Jean Jacques Rousseau).

B. Adda
Samedi 25 Février 2017 - 18:21
Lu 145 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 17-10-2017.pdf
8.41 Mo - 16/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+