REFLEXION

EDIMCO DE MOSTAGANEM: Diversification des créneaux pour faire face à la concurrence

Le syndicat de l’EDIMCO a organisé le 14 mars, au siège de l’entreprise, une conférence de presse où les responsables ont interpellé les autorités locales pour le dénouement de la situation dans laquelle se trouve leur entreprise.



EDIMCO DE MOSTAGANEM: Diversification des créneaux pour faire face à la concurrence

Une société qui n’a aucune dette fiscale, ni parafiscale, des chantiers en marche, comme ceux des HLM (24 logements) et Tijditt (172 logements, plus 34 locaux commerciaux), du matériel neuf payé au comptant, plus de 110 travailleurs payés régulièrement et qui ont même bénéficié des hausses de salaires et des primes vu que la situation financière de l’entreprise le permet. Presque 1000 logements ont été réalisés et livrés, car contrairement à d’autres organismes, l’EDIMCO fait aussi de la promotion immobilière. Les chantiers de construction ont généré plus de 200 emplois. La société a même été la première et la seule jusqu’à maintenant à créer le promotionnel aidé, une formule qui est applicable depuis 2004. Plus de 10 locaux commerciaux ont été réalisés et l’EDIMCO est prête à donner un coup de main aux différents dispositifs de l’emploi de jeunes. Les responsables parlent de prix concurrentiels, de procédures très souples et de certaines facilités afin de participer au projet de création d’emplois au profit des jeunes. L’EDIMCO, qui est à l’origine une société commerciale spécialisée dans la vente de matériaux de construction, a dû se tourner vers la réalisation et la promotion, et cela à cause d’une concurrence rude et déloyale, comme l’estime la direction. Le privé propose des prix nettement meilleurs car les factures ne sont pas exigées contrairement à l’entreprise dont les achats et les ventes se font sur facturation. Et c’est pour cette raison que l’entreprise a décidé, en 1991, de compter sur elle-même et d’opter pour cette nouvelle vocation. C’est donc de cette manière que les responsables ont pu sauver l’entreprise qui a toujours compté sur elle-même pour la réalisation de ses projets. De ce fait, aucune aide de l’Etat, aucun crédit bancaire n’ont été octroyés à l’entreprise, qui n’en a jamais sollicité d’ailleurs. Une réussite à encourager. Malheureusement, pour le nouveau quinquennal 2010-2014, malgré la proposition de programmes riches, aucune suite n’a été réservée à leur demande. Plus de 90 travailleurs vivent dans l’angoisse et le stress, ils risquent de se retrouver au chômage tout simplement si d’ici la fin des travaux des différents chantiers en cours rien n’est fait. La menace du chômage plane sur des pères de familles qui sollicitent l’intervention des responsables locaux et c’est dans ce contexte que le syndicat et différents cadres de l’entreprise ont décidé d’organiser une conférence de presse ce lundi, 14 mars 2011, au siège de l’entreprise, pour interpeller les autorités locales pour le dénouement de cette situation inattendue car l’entreprise se porte plus que bien financièrement, elle vit grâce aux projets dont elle bénéficie, si c’est son caractère commercial ou son appellation qui posent problème, les responsable veulent garder le nom de l’EDIMCO qui est devenu une société référence dans le domaine, et pour cela ils veulent opter pour l’appellation Entreprise de Développement Immobilier et Construction de l’Ouest. Dans le cadre de la création d’emplois, les responsables tablaient sur 400 emplois d’ici 2012 et majoritairement des métiers, que peut-on demander de plus à une entreprise qui participe au développement et à la résorption du chômage ?

Mihoub H. et Haroun
Samedi 19 Mars 2011 - 10:58
Lu 1771 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+