REFLEXION

EDIFICATION D’UN FRONT INTERIEUR SOLIDE : Des partis politiques expriment leur soutien à l'appel du Président Bouteflika



Plusieurs partis politiques ont réitéré mardi leur soutien au contenu du message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l'occasion du 62e anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale qui souligne la nécessité d'"édifier un front intérieur solide" pour relever les défis multiples. Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, a déclaré à l'APS, que l'appel du président de la République à l'édification d'un front intérieur solide pour relever les défis multiples, "était prévisible" au regard, a-t-il dit, " du contexte régional difficile qui exige plus que jamais une vigilance accrue pour préserver la sécurité et la stabilité du pays et faire face aux menaces qui le guettent". Rappelant que le parti "a été initiateur sur cette démarche à travers l'appel à la construction d'un rempart national et l'unification du front intérieur", il a précisé que son parti "assumera son devoir afin de concrétiser le contenu du message du président de la République visant à assurer la sécurité et la stabilité et à réaliser le développement du pays". Pour sa part, le Rassemblement national démocratique (RND) a salué, par le biais de son porte-parole, Seddik Chihab, le message du Président Bouteflika, soulignant son intention de  le "soutenir pleinement" car l'Algérie "a besoin aujourd'hui d'un front national unifié pour relever les différents défis et enjeux qui se posent". "Cela ne saura intervenir qu'à travers un retour à l'esprit même du message du 1er novembre 1954", a-t-il fait remarquer. Le secrétaire général du Mouvement Al Islah, Filali Ghouini, a indiqué quant à lui, que son mouvement "a accueilli favorablement" l'appel du président de la République pour construire un "front intérieur solide", ajoutant que sa formation "mesure le souci du président Bouteflika à réaliser cette démarche". Il a affirmé à ce propos, que le mouvement "assumera son devoir quant au rôle des formations politiques en cette étape précise dans le renforcement de la stabilité nationale et la défense des institutions de l'Etat et tentera de faire sortir le pays de la situation actuelle à travers un consensus national".        

Nadine
Mercredi 2 Novembre 2016 - 16:58
Lu 516 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+